CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr

News MARS 2015

Posté le 23/03/2015

Nationale 1 féminine - NF1 Culoz BC - CJS Geispolsheim 73-81 ap (65-65) - Basket-ballMagnifique Geispolsheim

Publié le 23/03/2015 à 05:00 par Dernières Nouvelles Alsace
Au terme d’un match haletant, physique, et une fois de plus, mentalement et stratégiquement bien mené, le CJSG, impeccable aux lancers francs (22 sur 22), s’est une deuxième fois offert les prolongations face à Culoz cette saison.
Malheureusement, Anielak, l’intérieure des Alsaciennes, s’est blessée au genou et à la cheville en fin de troisième quart-temps et cela risque de peser sur la fin de saison.
D’entrée, Tomczak s’impose dans la raquette des visiteuses qui répondent du tac au tac par Chapays et Donivar. Culoz prend quelques longueurs d’avance (12-6). L’entrée de Zaroli relance le CJSG (19-12, 10e ’).
Culoz défend fort sur les extérieures bas-rhinoises. Qu’importe, Chapays, agressive à souhait, provoque les fautes et convertit ses lancers-francs. La défense du CJSG est plus hermétique dans ce quart. Tomczak et Chaboud sont muselées. Ratzel et Vincent alimentent le score avant que Donivar n’égalise à 32-32 à la 20e ’.
La reprise du troisième quart est compliquée. Culoz défend très serré sur Jehl et Ratzel dont les maillots ont grandi de deux tailles durant le match ! Pas déstabilisé, le CJSG joue bien. La balle voyage, malgré le jeu physique imposé par des Culoziennes déterminées. Geispo résiste. Les attaques alsaciennes alternent le jeu rapide et les mises en places combinées. À ce jeu-là, Jehl se régale et Ratzel plante son traditionnel primé du troisième quart. Du côté de Culoz, Chinal prend feu et aligne trois tirs bonus avant qu’Anielak ne se blesse sérieusement : 42-38 à la 27e ’, puis 47-43 à la 30e ’.
Dès la remise en jeu, Donivar et Zaroli, remettent le compteur à zéro (49-49). Les Alsaciennes sont magnifiques de solidarité dans l’adversité. Donivar est monstrueuse en défense, Vincent gobe les rebonds. Jehl intercepte et marque par deux fois : 52-53 à la 35e ’. Tomczak et Chaboud forcent dans la raquette et permettent aux locales de reprendre cinq longueurs d’avance (58-53, 38e ’). Qu’importe, le CJSG a des ressources, regagne la balle au rebond par Lux qui enchaîne par un tir bonus pour égaliser à 40 secondes de la fin. Sur l’attaque suivante, Culoz ne marque qu’un lancer franc, 63-62. Balle à Geispo à 18 secondes de la fin qui la perd 14 secondes plus tard. Faute rapide de Donivar à 2’’5 du terme. Traoré transforme ses deux lancers francs : 65-62. Temps mort de Patrick Lazare qui relance Ratzel et place sa combinaison. Le leurre fonctionne et Ratzel donne dans le « remake » face à Culoz pour planter son trident au buzzer (65-65, 40e ’)!
En prolongation, place au Chapays show. La défense des Alsaciennes est remarquable et dégoûte l’attaque culozienne. Toutes les attaques sont menées avec lucidité et Chapays se charge de faire grimper le score en marquant douze des seize points de cet « extra time ». 73-81. Du grand art.


NATIONALE 1 FÉMININE CULOZ BC - CJS GEISPOLSHEIM : 73-81 (APRÈS PROLONGATION).Scénario catastrophe pour Culoz

Publié le 23/03/2015 à 05:00 par 

À l’image du match aller, les Bugistes ont laissé filer une rencontre qui leur tendait les bras samedi soir. Il faudra désormais aller chercher le maintien à l’extérieur.
Le Culoz BC de Laure Coutaz s’est fait semer par Geispolsheim  en prolongation.  Photo Serge Odin
Le Culoz BC de Laure Coutaz s’est fait semer par Geispolsheim en prolongation. Photo Serge Odin

Culoz 73 Geispolsheim 81

À Culoz, salle Jean-Falconnier, CJS Geispolsheim bat Culoz BC 81-73 après prolongation (12-19, 32-32, 43-47, 65-65).
Culoz : Comte 0 point (0 faute) ; Vente 2 (1) ; Tomczak 21 (3) ; Chaboud 10 (3) ; Coutaz 5 (5) ; Chinal 14 (5) ; Cabald 12 (1) ; Traoré 9 (3).
Geispolsheim : Zaroli 8 points (1 faute) ; Clauss 0 (3) ; Anielak 4 (1) ; Vincent 16 (5) ; Chapays 20 (3) ; Donivar 8 (3) ; Chemineau 4 (3) ; Jehl 14 (2) ; Ratzel 7 (0).
Battu à Sainte-Savine (57-62) le week-end dernier, chez son principal adversaire dans la course au maintien, le Culoz BC devait se refaire obligatoirement face au CJS Geispolsheim, samedi soir, lors de la 20e journée de NF1.
Avant d’aller défier la lanterne rouge marseillaise, puis le leader Montbrison sur ses terres, les joueuses de Yacine Aouadi n’avaient d’autre alternative que de battre une solide formation alsacienne. Les Bugistes, sous l’impulsion de Lucja Tomczak notamment, réalisaient la meilleure entame et, grâce à une belle adresse offensive, prenaient rapidement les devants au tableau d’affichage (19-12, 10e ).
Cependant, au fil des minutes, les filles de Patrick Lazare recollaient, jusqu’à égaliser juste avant la pause (32-32). Le début d’un long et passionnant mano à mano. Le début du troisième quart permettait même aux Alsaciennes de prendre les devants (37-41, 25e ).

Une dernière action mal gérée

Les partenaires de Lucille Chaboud ne s’en laissaient pas compter et, en s’appuyant sur une défense agressive, repassaient en tête, suite à deux paniers primés de Perrine Chinal (45-41, 28e ). Dès lors, le CBC faisait tout pour maintenir son petit avantage. Vente, puis Tomczak, répondaient aux visiteuses Vincent et Chapays (52-47, 33e ).
Mais Geispolsheim signait un 0-6 et reprenait les commandes (52-53, 34e ). Traoré, à trois points, puis Tomczak, permettaient au CBC de se détacher une nouvelle fois (60-53, 36e ). Difficile d’imaginer, à ce moment précis, un retournement de situation. Et pourtant, à 65-62 à trois secondes de la fin, les locales ne faisaient pas faute. Et les Alsaciennes, grâce à un tir au buzzer, arrachaient la prolongation (65-65).
C’en était trop pour des Culoziennes assommées mentalement par ce coup du sort, qui sombraient finalement à l’arrivée (73-81). Seule bonne nouvelle de la soirée, la défaite de Sainte-Savine chez le leader Montbrison (36-56). Le CBC a donc toujours son destin entre les mains, avec une victoire d’avance, et un quotient général favorable (+34) sur la formation auboise. Mais aussi avec un calendrier a priori bien plus compliqué à négocier.




Posté le 21/03/2015

NATIONALE 1 FEMININE CULOZ – GEISPOLSHEIM (CE SOIR À 20 HEURES). Culoz joue son maintien

Publié le 21/03/2015 à 05:00 par  

Culoz 73 Geispolsheim 81

À Culoz, salle Jean-Falconnier, CJS Geispolsheim bat Culoz BC 81-73 après prolongation (12-19, 32-32, 43-47, 65-65).
Culoz : Comte 0 point (0 faute) ; Vente 2 (1) ; Tomczak 21 (3) ; Chaboud 10 (3) ; Coutaz 5 (5) ; Chinal 14 (5) ; Cabald 12 (1) ; Traoré 9 (3).
Geispolsheim : Zaroli 8 points (1 faute) ; Clauss 0 (3) ; Anielak 4 (1) ; Vincent 16 (5) ; Chapays 20 (3) ; Donivar 8 (3) ; Chemineau 4 (3) ; Jehl 14 (2) ; Ratzel 7 (0).
Battu à Sainte-Savine (57-62) le week-end dernier, chez son principal adversaire dans la course au maintien, le Culoz BC devait se refaire obligatoirement face au CJS Geispolsheim, samedi soir, lors de la 20e journée de NF1.
Avant d’aller défier la lanterne rouge marseillaise, puis le leader Montbrison sur ses terres, les joueuses de Yacine Aouadi n’avaient d’autre alternative que de battre une solide formation alsacienne. Les Bugistes, sous l’impulsion de Lucja Tomczak notamment, réalisaient la meilleure entame et, grâce à une belle adresse offensive, prenaient rapidement les devants au tableau d’affichage (19-12, 10e ).
Cependant, au fil des minutes, les filles de Patrick Lazare recollaient, jusqu’à égaliser juste avant la pause (32-32). Le début d’un long et passionnant mano à mano. Le début du troisième quart permettait même aux Alsaciennes de prendre les devants (37-41, 25e ).

Une dernière action mal gérée

Les partenaires de Lucille Chaboud ne s’en laissaient pas compter et, en s’appuyant sur une défense agressive, repassaient en tête, suite à deux paniers primés de Perrine Chinal (45-41, 28e ). Dès lors, le CBC faisait tout pour maintenir son petit avantage. Vente, puis Tomczak, répondaient aux visiteuses Vincent et Chapays (52-47, 33e ).
Mais Geispolsheim signait un 0-6 et reprenait les commandes (52-53, 34e ). Traoré, à trois points, puis Tomczak, permettaient au CBC de se détacher une nouvelle fois (60-53, 36e ). Difficile d’imaginer, à ce moment précis, un retournement de situation. Et pourtant, à 65-62 à trois secondes de la fin, les locales ne faisaient pas faute. Et les Alsaciennes, grâce à un tir au buzzer, arrachaient la prolongation (65-65).
C’en était trop pour des Culoziennes assommées mentalement par ce coup du sort, qui sombraient finalement à l’arrivée (73-81). Seule bonne nouvelle de la soirée, la défaite de Sainte-Savine chez le leader Montbrison (36-56). Le CBC a donc toujours son destin entre les mains, avec une victoire d’avance, et un quotient général favorable (+34) sur la formation auboise. Mais aussi avec un calendrier a priori bien plus compliqué à négocier.

Culoz 73 Geispolsheim 81

À Culoz, salle Jean-Falconnier, CJS Geispolsheim bat Culoz BC 81-73 après prolongation (12-19, 32-32, 43-47, 65-65).
Culoz : Comte 0 point (0 faute) ; Vente 2 (1) ; Tomczak 21 (3) ; Chaboud 10 (3) ; Coutaz 5 (5) ; Chinal 14 (5) ; Cabald 12 (1) ; Traoré 9 (3).
Geispolsheim : Zaroli 8 points (1 faute) ; Clauss 0 (3) ; Anielak 4 (1) ; Vincent 16 (5) ; Chapays 20 (3) ; Donivar 8 (3) ; Chemineau 4 (3) ; Jehl 14 (2) ; Ratzel 7 (0).
Battu à Sainte-Savine (57-62) le week-end dernier, chez son principal adversaire dans la course au maintien, le Culoz BC devait se refaire obligatoirement face au CJS Geispolsheim, samedi soir, lors de la 20e journée de NF1.
Avant d’aller défier la lanterne rouge marseillaise, puis le leader Montbrison sur ses terres, les joueuses de Yacine Aouadi n’avaient d’autre alternative que de battre une solide formation alsacienne. Les Bugistes, sous l’impulsion de Lucja Tomczak notamment, réalisaient la meilleure entame et, grâce à une belle adresse offensive, prenaient rapidement les devants au tableau d’affichage (19-12, 10e ).
Cependant, au fil des minutes, les filles de Patrick Lazare recollaient, jusqu’à égaliser juste avant la pause (32-32). Le début d’un long et passionnant mano à mano. Le début du troisième quart permettait même aux Alsaciennes de prendre les devants (37-41, 25e ).

Une dernière action mal gérée

Les partenaires de Lucille Chaboud ne s’en laissaient pas compter et, en s’appuyant sur une défense agressive, repassaient en tête, suite à deux paniers primés de Perrine Chinal (45-41, 28e ). Dès lors, le CBC faisait tout pour maintenir son petit avantage. Vente, puis Tomczak, répondaient aux visiteuses Vincent et Chapays (52-47, 33e ).
Mais Geispolsheim signait un 0-6 et reprenait les commandes (52-53, 34e ). Traoré, à trois points, puis Tomczak, permettaient au CBC de se détacher une nouvelle fois (60-53, 36e ). Difficile d’imaginer, à ce moment précis, un retournement de situation. Et pourtant, à 65-62 à trois secondes de la fin, les locales ne faisaient pas faute. Et les Alsaciennes, grâce à un tir au buzzer, arrachaient la prolongation (65-65).
C’en était trop pour des Culoziennes assommées mentalement par ce coup du sort, qui sombraient finalement à l’arrivée (73-81). Seule bonne nouvelle de la soirée, la défaite de Sainte-Savine chez le leader Montbrison (36-56). Le CBC a donc toujours son destin entre les mains, avec une victoire d’avance, et un quotient général favorable (+34) sur la formation auboise. Mais aussi avec un calendrier a priori bien plus compliqué à négocier.

À l’heure de recevoir le CJS Geispolsheim, les Culoziennes savent qu’elles n’ont d’autre choix que de s’imposer pour rester en ballottage favorable dans la course au maintien.


LE POINT. L’importance du quotient général

À égalité parfaite avec Sainte-Savine au panier-average (victoire 68-63 à domicile, défaite 57-62 le week-end dernier dans l’Aube), le Culoz BC est pour l’instant devant son adversaire direct au quotient général (goal average total, -84 contre -106). Un élément qui peut avoir une importance capitale au moment du décompte final, si jamais les deux formations terminaient avec le même nombre de victoires.
Voir article sur http://​www.​leprogres.​fr/​sports/​2015/​03/​21/​culoz-​joue-​son-​maintien

Posté le 16/03/2015

NATIONALE 1 FÉMININE SAINTE-SAVINE 62 - CULOZ 57. Culoz rate l’emballage final

Publié le 14/03/2015 à 05:00 par  

Les Culoziennes ont raté leur entame de match. Les Haut-Bugistes ont réussi à revenir à hauteur des Auboises avant de manquer plusieurs balles en fin de rencontre.

Lucie Demolliens et Culoz ont laissé échapper un précieux succès, mais ont préservé un goal average important.  Photo d’archives Serge Odin
Lucie Demolliens et Culoz ont laissé échapper un précieux succès, mais ont préservé un goal average important. Photo d’archives Serge Odin

Yacine Aouadi, le coach de Culoz, n’avait pas mis de pression sur sa troupe à l’occasion de ce déplacement à Sainte-Savine, qui pouvait pourtant assurer définitivement le maintien, sur le parquet de son concurrent direct.
La rencontre a été dominée par les Auboises, qui se savaient condamnées en cas d’échec.
Les Culoziennes subissaient ainsi une défense adverse très active (zone-press et zone) en début de partie et s’en remettaient aux bonnes mains de Tomczak et Chaboud dans le petit périmètre pour alimenter le score (19-15), sans parvenir à canaliser les pénétrations de Ruiz et Goubo.
Chaboud et ses coéquipières corrigeaient le tir dans le deuxième quart-temps. Mais elles s’exposaient à la réussite des locales, pour compter jusqu’à 13 points de retard.
« Sainte-Savine a fait une belle première mi-temps », reconnaît Aouadi, dont le discours au changement de côté a été payant.
Plus agressives dans leur déplacements vers le cercle, plus adroites aussi, à l’image de Chinal qui inscrivait deux paniers primés en 10 secondes pour égaliser à 48-48, les Bugistes avaient le vent en poupe. Sainte-Savine vivait mal ce retour. Ludovic Lethenet, le coach aubois écopait d’une faute technique et Ruiz d’une antisportive.
Tout à fait dans le match à l’entame du dernier acte, les filles de Yacine Aouadi allaient manquer de lucidité au moment crucial. « C’est dommage, dit-il. On a fourni un bel effort pour revenir au score, puis on s’emballe et on perd quelques balles bêtement, on fait les mauvais choix en attaque ». Menées de 7 points à 18 secondes de la sirène, les joueuses de Culoz réussissaient finalement à sauver le panier-average particulier en revenant à 5 longueurs. Le même écart qu’au match aller. « Je ne sais pas comment on pourrait être départagés le cas échéant», confie Aouadi, «mais nous gardons une victoire d’avance. C’est le plus important. »




Posté le 14/03/2015

NATIONALE 1 FEMININE. Une première finale pour le Culoz BC

Publié le 14/03/2015 à 05:00 par 

En cas de victoire ce soir à Sainte-Savine, les Culoziennes valideraient mathématiquement leur maintien et condamneraient leurs adversaires à la relégation.
Après leur victoire contre Roquebrune (photo), Lucille Chaboud et ses partenaires peuvent valider leur maintien à l’extérieur.  Photo Serge Odin
Après leur victoire contre Roquebrune (photo), Lucille Chaboud et ses partenaires peuvent valider leur maintien à l’extérieur. Photo Serge Odin
Important pour le Culoz BC, certes, mais crucial pour Sainte-Savine Basket. La rencontre de ce soir, valant pour la 19e journée du championnat, aura un fort enjeu dans l’optique du maintien.
En ballottage très favorable, mais pas encore mathématiquement tiré d’affaire, les Bugistes comptent deux victoires d’avance sur le SSB, premier relégable. Elles ont besoin d’un succès dans l’Aube pour définitivement assurer leurs arrières.
Conscient de l’enjeu de la rencontre, Yacine Aouadi, le coach culozien, refuse toutefois de mettre trop de pression sur les épaules de ses joueuses. « Ce serait une grosse erreur à mon sens. Et puis, il ne faut pas oublier que c’est l’équipe locale qui joue sa survie sur ce match, pas nous. Nous, si on perd, on aura d’autres opportunités pour décrocher notre maintien. Pour Sainte-Savine, en revanche, il n’y aura pas d’échappatoire ».
N’empêche ! Les partenaires de Lucille Chaboud aimeraient bien être tranquilles le plus rapidement possible, histoire d’aborder les dernières rencontres d’une saison compliquée enfin libérées.

Un effectif au complet

Face à des Auboises dos au mur, le match s’annonce en tout cas extrêmement disputé. « Mentalement, il faudra qu’on soit prêt. Ça risque d’être un gros combat. On aura tout contre nous samedi, à commencer par le public. Alors on doit s’en servir comme source de motivation. Je veux voir un Culoz BC comme lors de la deuxième mi-temps face à Roquebrune (76-71) il y a quinze jours. Si on est agressif en défense, et concentré pendant quarante minutes, alors on a toutes nos chances. »
Le technicien reste serein : « J’ai confiance en mon équipe. Je sais ce dont les filles sont capables. Elles sauront répondre présent, j’en suis convaincu. »
Autre élément à prendre en compte, le panier average (+5), favorable aux Culoziennes, victorieuses à l’aller (68-63). En cas de défaite ce soir, les Culoziennes ont tout intérêt à préserver leur mince avantage de l’aller. Cela leur permettrait de disposer d’un joker supplémentaire lors de ce sprint final.
Bonne nouvelle enfin pour Yacine Aouadi, il pourra compter sur une équipe au complet, et en forme, à l’heure d’aborder cette fin de saison. « On a pu bien travailler depuis quinze jours, avec tout le monde, c’est toujours très plaisant », conclut-il.
Le groupe.- Coutaz, Chaboud, Chinal, Tomczak, Traoré, Demolliens, Vente, Comte, Cabald.
> SAINTE-SAVINE – CULOZ BC
Demain à 20 heures à Sainte-Savine.
Voir article sur http://​www.​leprogres.​fr/​sports/​2015/​03/​14/​une-​premiere-​finale-​pour-​le-​culoz-​bcre

Posté le 02/03/2015

NATIONALE 1 FÉMININE CULOZ BC 76 - ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN 71. La victoire sans la manière

Publié le 02/03/2015 à 05:00 par  

Inexistantes en première période, les Culoziennes se sont lâchées au retour des vestiaires pour engranger un septième succès capital dans l’optique du maintien.
Lucja Tomczak et les Culoziennes remportent un précieux succès devant Roquebrune dans l’optique du maintien.  Photo Serge Odin
Lucja Tomczak et les Culoziennes remportent un précieux succès devant Roquebrune dans l’optique du maintien. Photo Serge Odin

Au final, le dénouement aura été celui espéré, avec, à la clé, une si importante septième victoire de la saison en championnat. Mais que ce fut dur.
À l’occasion de la 18e journée, le Culoz BC se savait dans l’obligation de vaincre Roquebrune-Cap-Martin, pour garder intactes ses chances de maintien.
Face à des Azuréennes fortement amoindries par les absences d’Élodie Bertal et Sara Bohy, deux joueuses du cinq, et venues seulement à six joueuses, les Bugistes ont eu, une nouvelle fois, toutes les peines du monde à rentrer dans leur match (9-19, 6e ). Le temps mort pris par Yacine Aouadi n’y changeait rien.
Sans doute paralysées par l’enjeu, les locales paraissaient absentes (13-26, 12e ). L'écart augmentait même jusqu’à +17 en faveur du RCMB peu avant la mi-temps (21-38, 16e ). Difficile d’imaginer à cet instantune victoire culozienne.

Un autre visage après la pause

Et pourtant, dès le retour des vestiaires, les coéquipières de Lucille Chaboud affichaient un tout autre visage. Enfin conquérantes, les Culoziennes, sous l’impulsion de Demolliens et Coutaz notamment, ne tardaient pas à refaire leur retard (41-46, 24e ). Même si, à l’entame du dernier quart, le CBC n’était pas encore dans les clous (46-56, 30e ). Mais avec le soutien indéfectible de leur public, les Bugistes jetaient toutes leurs forces dans la bataille (54-58, 24e ). Une antisportive permettait au CBC de prendre les devants (62-60, 36e ). Si le RCMB ne lâchait rien (66-67, 38e ), les locales se montraient lucides durant le money-time, il est vrai face à des visiteuses réduites à quatre sur le terrain.
À l’arrivée, le CBC s’imposait (76-71). Cerise sur le gâteau, dans le même temps, Sainte-Savine s’inclinait à Geispolsheim (57-61). Pas encore acquis mathématiquement, le maintien en NF1 n'est toutefois plus très loin désormais.
De notre correspondant local François Ducruet


 

© 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308