CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr
 
 
 
 
 
 
Posté le 30/10/2013

3 QUESTIONS à.

Publié le 29/10/2013 
à 21:24
 pa

Thomas Hardy Entraîneur du Culoz basket club

Thomas Hardy.  Photo François Ducruet
Thomas Hardy.  Photo François Ducruet

Un début de saison plutôt encourageant pour la réserve

Quel a été votre parcours jusqu’à maintenant ?
J’ai commencé le basket en tant que joueur, vers cinq-six ans. C’est bien plus tard, par rapport à mes études, que je me suis intéressé à l’entraînement et au coaching, avec une première expérience au FJ Belley (2010-2011), en catégorie cadets.
Puis, à la JL Bourg, j’ai pu faire un stage avec les cadets France, tout en m’occupant de minimes garçons (2011-2012) que j’ai pu suivre en cadets la saison suivante (2012-2013).
Aujourd’hui, je m’occupe de l’équipe réserve de Culoz, qui évolue en deuxième division régionale féminine, après deux accessions consécutives.
Quel est votre ressenti sur le début de la saison réalisé par votre équipe ?
La jeunesse est la grande qualité du groupe. En effet, près de deux tiers des membres sont issus de la catégorie juniors et elles découvrent donc ce niveau. Elles sont encadrées par des joueuses qui ont une expérience des niveaux supérieurs. J’apprécie la forte implication de l’ensemble de l’équipe, qui se traduit par un début de saison plutôt encourageant avec deux victoires pour autant de défaites. Cela augure d’une suite pleine de promesses.
Que peut viser la réserve du Culoz BC cette année ?
Les objectifs sont de deux types. Tout d’abord, la progression individuelle de chacune, qui permettra au groupe de grandir. Ensuite, un objectif sportif, un maintien confortable... Et, pourquoi pas, un peu plus !





Posté le 27/10/2013

NATIONALE 1 Féminine. Culoz pris à la gorge d’entrée

Publié le 27/10/2013 
à 21:43
 pa

Dix première minutes cauchemardesques ont scellé la défaite de Culoz.

Istres 79 Culoz 69

À Istres, gymnase des Heures-Claires, Istres bat Culoz 79 à 69 (26 à 12, 43 à 25, 63 à 44).
Arbitres : MM. Hachani et Tarbouriech.
Pour Istres : Thalmann, 14 ; Heitz (cap), 5 ; Stephen, 15 ; Mahsas, 18 ; Lokoka, 18 ; puis Mfoula, 2 ; Ros, 7.
Pour Culoz : Chinal, 15 ; Colomb, 10 ; Tomczak, 8 ; Ghariani, 21 ; Chaboud, 11 ; puis Niangane 4.
Les Culoziennes ont payé comptant une entame de match où elles ont été à côté de la plaque. Et lorsque l’adversaire est euphorique dans le même temps, l’addition prend vite d’importantes proportions. Culoz a ainsi été pris à la gorge et n’a jamais eu l’occasion de mener au score durant toute la rencontre.
L’issue est donc logique, surtout lorsque l’on observe de près la partition rendue par les Istréennes qui menaient 26-6 alors que la fin du premier quart-temps n’était pas encore annoncée.
Ce fut l’entame parfaite avec une défense agressive, de l’adresse aux tirs, des contre-attaques, des rebonds et de la maîtrise du secteur intérieur. Tout était présent pour permettre aux Provençales de réussir un départ canon face à une équipe de Culoz aux abonnées absentes.
Stephen, Mahsas et Lokoka compilaient déjà des statistiques probantes.
« On se fait bouffer dans tous les secteurs ! » lançait Yacine Aoudi à fin des 10 premières minutes. Mais rien n’y fit.
À l’image de la première possession qui allait au bout des 24 secondes sans le moindre shoot tenté, ses protégées n’étaient pas en mesure de contrer les assauts d’une équipe istréenne sûre de son basket (36-12, 14e ).
En manquant de simplicité, et grisées par la facilité du moment, Istres perdait en simplicité, lâchait des ballons en touche et permettait à Ghariani et consorts de reprendre leurs esprits (39-25, 19e ).
Le mal était déjà fait. Mais Culoz pouvait présenter un tout autre visage en seconde période.
Avec une défense plus serrée, les filles de Yacine Aoudi mettaient plus de rythme dans la rencontre.
Les Provençales continuaient à jouer serré, à enquiller des paniers importants pour éviter que l’incendie ne prenne. Si bien qu’avec 19 points d’avance avant le dernier quart, l’issue ne faisait aucun doute.
Mais métamorphosées, les Culoziennes tentaient leur va-tout et comblaient la moitié de leur retard face à des Istréennes qui avaient su capitaliser leur entame de match parfaite.
« Ces dix points de retard sont mérités. On ne peut pas présenter deux visages aussi différents si nous voulons réussir de belles choses en déplacement, » concluait Yacine Aouadi.
Renaud Blaise




BASKET NATIONALE 1 FÉMININE

Istres n'a pas manqué de culot !

ISTRES 
Istres peut continuer à regarder devant. Au terme d'une victoire, nette, face à Culoz, les protégées de Jacky Bichard restent en haut du tableau malgré une rotation limitée hier soir.
Peu importe, ce problème n'a pas freiné les Istréennes dans leur ambition. Bien au contraire d'ailleurs puisque Heitz et ses partenaires ont imposé leur griffe sur la rencontre dès les premières secondes. Culoz a été pris à la gorge et n'a jamais eu l'occasion de mener au score durant toute la rencontre.



Posté le 26/10/2013

BASKET NATIONALE 1 FÉMININE

Opération rachat

ISTRES 
Les difficultés s'enchaînent. Si les Istréennes accueillent une formation de Culoz, "boostée" par son dernier succès à domicile face au leader Colomiers invaincu jusqu'ici, elles doivent faire face à plusieurs incertitudes quant à la participation de trois joueuses.
Revue de détail de l'infirmerie d'ISB. Déjà la meneuse Camille Bulleux souffre d'une douloureuse lombalgie. Ensuite, Marie-Ange M'Foula est grippée. Et pour finir Alexia Ros se ressent toujours d'un choc au niveau des lombaires, reçu lors du dernier déplacement infructueux face à La Tronche (47-50).

Posté le 25/10/2013

NATIONALE 1 FÉMININE BC ISTRES - CULOZ BC. Culoz y croit quand même

Publié le 25/10/2013 
à 19:57
 pa

Les Culoziennes se rendent à Istres avec l’intention d’y réaliser un joli coup, malgré l’absence de leur capitaine, Laure Coutaz.

Perrine Chinal et les Culoziennes défient Istres (5 e), qui les talonne au classement.  Photo d’archives
Perrine Chinal et les Culoziennes défient Istres (5 e), qui les talonne au classement. Photo d’archives

Victorieux du leader Colomiers (85-77) le week-end dernier, le Culoz BC réussit une entame de championnat convaincante. Avec un sans-faute réussi à domicile - trois matchs, trois victoires - les filles de Yacine Aouadi sont dans les clous. Reste désormais à débloquer le compteur à l’extérieur, même si le déplacement à Istres ne semble pas être le plus simple de la saison. « Ils seront tous difficiles, de toute façon », prévient le coach. Sans grande pression de résultat, les Bugistes se rendent néanmoins en terre provençale avec l’intention de jouer le coup à fond. Après un excellent départ, les Istréennes viennent de subir leur premier revers de la saison à La Tronche (47-50).
De quoi donner des idées aux Culoziennes. « Cela s’annonce quand même compliqué, face à une équipe qui joue très dur défensivement et qui s’est plutôt bien renforcée. » En plus, le CBC sera privé des services de sa capitaine, Laure Coutaz (lire ci-contre). « C’est une manière aussi de voir ce que vaut l’équipe. Nous sommes dans l’adversité. Il faudra être plus dur, et resserrer les rangs. C’est là qu’on va voir la vraie force de notre collectif », assure Yacine Aouadi. Ce soir, Majda Ghariani et Cécile Colomb seront donc chargées de remplacer Coutaz à la mène.
Le groupe de Culoz. - Tomczak, Chaboud, Niangane, Ghariani, Fayard, Chinal, Colomb, Comte, Candy.
> BC ISTRES - CULOZ BC
Samedi à 20 heures.
F. D


Nez cassé pour Laure Coutaz

Blessée dans un choc contre Colomiers samedi dernier, Laure Coutaz souffre d’une fracture du nez. « Bien sûr que son absence risque d’être préjudiciable, reconnaît Yacine Aouadi. Mais on va s’accrocher. On travaille pour faire en sorte que personne ne soit indispensable. C’est comme ça, il faut faire avec. »



Posté le 24/10/2013

Culoz. Basket : la réserve du Culoz BC occupe le milieu de tableau de la poule

Publié le 23/10/2013 
à 21:14
 pa

L’équipe réserve du Culoz BC s’est imposée avec la manière ce dimanche contre Val d’Aix (82-72).  Photo DR
L’équipe réserve du Culoz BC s’est imposée avec la manière ce dimanche contre Val d’Aix (82-72).  Photo DR

Après deux montées consécutives, l’équipe réserve du Culoz BC évolue cette saison en Régionale 2 féminine. « Nous avons effectué une bonne entame de championnat », souligne le président, Philippe Comte, qui ajoute. « Après quatre journées, on occupe le milieu de tableau de la poule, avec deux victoires pour deux défaites. C’est plutôt bien, en sachant que l’équipe est composée de beaucoup de jeunes joueuses. Ce dimanche, on a d’ailleurs battu une belle équipe de Val d’Aix (82-72) à la salle Jean Falconnier. »
Prochain rendez-vous pour les joueuses de Thomas Hardy, le 16 novembre à Savigneux.



Les U13 en championnat régional

L’équipe U13 du Culoz BC évolue cette année au niveau régional. Photo François Ducruet
L’équipe U13 du Culoz BC évolue cette année au niveau régional. Photo François Ducruet

Coachée par Sylvie Chaput, ancienne joueuse du club, l’équipe U13 du Culoz Basket évolue cette saison en Championnat Régional, chose qui n’avait pas été faite depuis longtemps pour cette catégorie. L’année dernière, ces jeunes avaient surclassé la majorité de leurs adversaires du département et pour ne pas retomber dans la facilité et faire découvrir à ces jeunes un autre championnat, elles découvrent donc le championnat régional… Au sein d’une poule très relevée, elles rencontrent les clubs lyonnais qui possèdent d’autres atouts que ceux des Bugistes. Malgré tout, si la victoire n’a pas encore souri aux Culoziennes, elles s’appliquent pour progresser au mieux et attendent avec impatience une victoire qui sera fêtée comme il se doit.



Posté le 21/10/2013

Un de chute pour Colomiers


Publié le 21/10/2013 à 03:52, Mis à jour le 21/10/2013 à 09:22 par Ladépêche.fr

Nationale 1 féminine. Première défaite de l'USC cette saison.


Une semaine après sa victoire d’un point à domicile contre La Tronche Meylan, avertissement sans frais, Colomiers n’a pas réussi à enlever une cinquième victoire consécutive et s’est incliné à Culoz en laissant aux locales beaucoup trop de champ libre en attaque, guère aidé par un arbitrage tatillon.
Il faut dire que par rapport à la saison dernière, avec l’apport de Awa Niangane, arrivée de Reims (Ligue 2) et Majda Ghariani, qui a connu la LFB sous les couleurs de Nice (2011/2012) où elle a vu sa carrière stoppée par une grave blessure au genou, l’équipe de l’Ain est nettement plus complète. Et en plus elle était revancharde après une large défaite à Saint-Gratien où elle avait opéré loin de son niveau.
Les locales, mobiles, agressives, ont fait la course en tête. Après huit premières minutes équilibrées (15-14), Culoz profite, déjà, des fautes de Colomiers pour prendre les devants. 21-19 (10e) puis 36-24 (15e). Le plus grand écart en faveur des locales sera de 14 longueurs. 54-40 (25e). La jeune Millimono et Hippolyte font alors souffler le vent de la révolte.
Et Colomiers refait petit à petit son retard pour recoller par deux fois à un point: 71-70 (37e) puis 73-72 (38e). Dans une fin de match hachée par les nombreuses fautes sifflées contre Colomiers (13 en dix minutes), pour moitié sévère, pour moitié de dépit, Culoz arrive à conserver la tête grâce à son adresse aux lancers.
Cette défaite n’empêche pas les Columérines de rester leader de la poule comme Istres, l’autre équipe invaincue, est elle aussi tombée. La réception de Sainte-Savine, samedi, doit leur permettre de reprendre leur marche en avant.
Quant à la qualification de la meneuse américaine Gaskin, le président René Lorenzi espère qu’elle sera effective d’ici une quinzaine de jours.
culoz 85 - colomiers 77
(21-19, 21-18, 23-19, 20-21). Mi-temps: 42-37; arbitres: Arnaud Prost et Elodie Pitron.
Pour Culoz: Coutaz (25), Chaboud (18), Ghariani (17), Chinal (3), Niangane (2) puis Tomczak (16), Colomb (2) et Fayard-Rollet (2). 30 sur 40 aux lancers-francs. 21 fautes. Une joueuse éliminée: Tomczak (37e). Entraîneur: Yacine Aouadi.
Pour Colomiers : Hippolyte (18), Lapeyre (11), Lebouc (10), Mandiang (8), Caussé (3) puis Bende Belobi Nawedzi (9), Millimono (9), Bouvet(8) et Tavares (1). 12 sur 24 aux lancers-francs. 32 fautes. 4 joueuses éliminées: Mandiang (35e), Lebouc (39e), Hippolyte (40e) et Caussé (40e). Entraîneur: Guillaume Cormont.




Basket Nationale 1 féminine. Culoz s’offre le leader

Publié le 21/10/2013 
à 00:50
 pa

Les Culoziennes avaient un objectif, rester invaincues à la maison. C’est chose faite et c’est le leader invaincu Ciolomiers qui en a fait les frais.

Face à l’US Colomiers, auteur d’un carton plein jusqu’ici et donc logiquement en tête de la poule A, le Culoz Basket Club s’attendait à un match compliqué ce samedi soir, lors de la 5e journée du championnat de Nationale 1 féminine.
Malgré tout, devant leur public, les filles de Yacine Aouadi, déjà victorieuses de Geispolsheim et du Centre Fédéral ici même, avaient à cœur de faire bonne figure. D’entrée, les Culoziennes jouaient les yeux dans les yeux avec le leader. Le premier quart se résumait à un mano à mano entre les deux formations (21-19, 10e ). Lors du second, sous l’impulsion d’une excellente Laure Coutaz notamment, les Bugistes se détachaient, avant que Colomiers ne refasse surface juste avant la pause (42-37).
L’entame de troisième quart s’avérait totalement à l’avantage du CBC, qui signait un cinglant 8-0 (50-37, 24e ). Majda Ghariani et Lucille Chaboud se chargeaient d’alimenter la marque, tandis qu’à l’autre bout du terrain, la défense se montrait à la hauteur pour contrer Hippolyte et ses camarades (61-49, 28e ).
L’exploit devenait possible au fil des minutes (71-58, 34e ). Mais la fin de rencontre voyait Colomiers se rapprocher dangereusement. Les visiteuses infligeaient un 10-0 aux locales (71-68, 36e ). Physiquement dans le dur, les Culoziennes trouvaient néanmoins les ressources nécessaires pour rester devant au tableau d’affichage. Colomiers multipliait les fautes, et Ghariani, aux lancers francs, faisait preuve d’une adresse remarquable (81-72, 38e ), pour une victoire de prestige au final…
F. D.

Culoz 85 - Colomiers 77

A Culoz, salle Jean Falconnier, Culoz BC bat US Colomiers 85 à 77 (21 à 19 ; 42 à 37 ; 65 à 56).
Culoz BC.- Fayard, 2 pts (1 fte) ; Coutaz, 25 (3) ; Chinal, 3 (3) ; Tomczak, 16 (5) ; Ghariani 17 (3) ; Chaboud 18, (0) ; Niangane, 2 (5) ; Colomb ,2 (2) ; Comte, 0 (0) ; Candy 0 (0).
US Colomiers.- Causse, 3 (5); Mandiang, 8 (5) ; Tavares, 1 (1) ; Lapeyre, 11 (3) ; Lebouc, 10 (5) ; Bende, 9 (4) ; Bouvet, 8 (4) ; Millimono, 9 (0) ; Hippolyte, 18 (5).



LES RÉACTIONS. Le match référence que j’attendais

Yacine Aouadi
(Entraîneur de Culoz)
« C’est le match référence que j’attendais. Ce soir, les filles ont réalisé une grande prestation. Dans tous les domaines, physique, tactique ou mental, elles ont été au top. Depuis le début de la saison, le groupe est investi, travaille beaucoup. C’est en train de payer. Cette fois, nous n’avons pas eu de trou, on a fait un match plein. On a su mettre de l’intensité pendant quarante minutes, c’est bien. Dès les premières minutes, nous avons su installer le doute dans la tête de nos adversaires, qui étaient pourtant arrivées avec un capital confiance important. »



Posté le 18/10/2013

BASKET Nationale 1 féminine. Culoz défie le leader invaincu

Publié le 18/10/2013 
à 19:25
 pa

Les Culoziennes ont la ferme intention de préserver leur invincibilité à domicile contre Colomiers.

Laure Coutaz et les Culoziennes auront fort à faire pour rester invaincues dans leur salle ce soir.  Photo Serge Perrier
Laure Coutaz et les Culoziennes auront fort à faire pour rester invaincues dans leur salle ce soir.  Photo Serge Perrier

Les Culoziennes sont rentrées bredouilles de Sannois-Saint-Gratien, leur second déplacement de la saison. La faute à beaucoup trop d’approximation en défense et de balles perdues.
Ce samedi, elles retrouvent leur antre et leur objectif du début de saison qui est de rester invaincu dans leur salle.
Après deux hors d’œuvre face à Geispolsheim et le Centre fédéral, les protégées de Yacine Aouadi reçoivent le plat de résistance, le leader invaincu Colomiers. Une formation du Sud-Ouest, où Gaëlle Skrela a fait ses débuts, et qui reste sur la dynamique de sa participation au printemps dernier aux play-offs de la Nationale 1. Les Columérines y ont pris goût et sont bien décidées à retrouver le top six de la division en espérant un peu plus si affinité.
Le coach sait que la marche sera haute : « Nous savons à quoi nous en tenir. C’est une équipe très forte qui s’est fixé des objectifs très élevés. C’est une équipe qui nous fera payer cash nos erreurs défensives. Pour éviter cela, il va falloir être rigoureux et jouer juste. Nous sortons d’une déception mais les filles sont capables de défier le leader. A elles de faire le moins d’erreurs possibles. Nous aurons besoin de défendre dur et aussi de notre public. Nous devrons jouer avec le couteau entre les dents sachant que nous remettons notre objectif en jeu à chaque match à domicile. J’ai entièrement confiance dans ce groupe qui bosse dur à l’entraînement. »
Dans une poule complètement ouverte où le week-end dernier le dernier (Aubervilliers) est allé gagner largement chez le premier invaincu (Villeurbanne), les Bugistes savent que rien n’est encore assuré malgré leur bon départ.
Composition de Culoz.- Elodie Fayard-Rollet ; Laure Coutaz ; Perrine Chinal ; Cécile Colomb ; Stéphanie Comte ; Elodie Candy ; Lucja Tomczak ; Awa Niangané ; Majda Ghariani ; Lucille Chaboud.
> CULOZ-COLOMIERS
Samedi à 20 heures au gymnase Jean-Falconnier.
Serge Perrier

- N1 INFOS -. La journée

Saint-Savine et Sannois-Saint-Gratien ont décroché leur première victoire samedi et s’affrontent pour doubler la mise. La Tronche, qui a titillé Colomiers, reçoit l’autre invaincu de la poule : Istres. Battu déjà deux fois, Chenôve n’a pas le droit à l’erreur. Aubervilliers, qui a fait sensation en enlevant à Villeurbanne son premier succès, a accueilli le Centre fédéral. Le derby entre Saint-Etienne et Villeurbanne est reporté, et on saura en début de semaine si les Stéphanoises poursuivent le championnat.

Le programme

Ce soir à 20 heures : Culoz - Colomiers ; Sainte-Savine - Sannois-Saint-Gratien ; La Tronche - Istres ; Chenôve - Geispolsheim.


Posté le 13/10/2013

NATIONALE 1 FéMININE SANNOIS-SAINT-GRATIEN 76 - CULOZ BC 60. Culoz ne répond pas

Publié le 13/10/2013 
à 21:39
 pa

Dépassées dans tous les secteurs, les Culoziennes se sont inclinées sur le parquet de Sannois Saint-Gratien.

Après leur victoire la semaine dernière contre le Centre fédéral (photo) Laure Coutaz, et les Culoziennes n’ont pas enchaîné.  Photo Serge Perrier
Après leur victoire la semaine dernière contre le Centre fédéral (photo) Laure Coutaz, et les Culoziennes n’ont pas enchaîné. Photo Serge Perrier

Victorieuses face aux jeunes pousses du Centre fédéral, une semaine auparavant à Jean-Falconnier, les joueuses de l’Ain ne sont pas parvenues à faire déjouer une formation du Val d’Oise en quête d’un premier succès cette saison. Les intérieures Tomczak et Chaboud étaient pourtant parvenues à remettre leur équipe à niveau en début de rencontre (15-15, 7e ). Alternant le meilleur comme le pire, les joueuses de Rhône-Alpes se sont toutefois rapidement fait distancer de nouveau par la suite. La faute sans doute à l’ailière maison, Assilamehou, dans tous les bons coups et auteure de 21 points samedi soir. A mi-parcours, les Culoziennes avaient tout de même réduit l’écart grâce aux lancers-francs offerts par leurs adversaires (44-38).
C’était sans compter la rigueur au rebond (dans le secteur défensif essentiellement) et l’efficacité offensive retrouvées par les Parisiennes au retour des vestiaires. Face à cela, les protégées de Yacine Aouadi tentèrent leur chance de loin. Sans succès. Pénétrer la raquette semblait également relever de l’impossible. Les efforts de la meneuse et capitaine, Coutaz, n’aboutirent donc pas à un chamboulement dans l’ordre établi : les locales s’imposaient plutôt facilement (76-60).
Il s’agit du premier succès de Sannois Saint-Gratien cette saison. Pour les joueuses du CBC, le bilan est équilibré avec deux victoires pour autant de revers. Elles sont passées à côté d’une chance d’inverser la tendance face à un adversaire en théorie à leur portée. Le manque de rigueur a conduit les joueuses de Yacine Aouadi à abdiquer. Elles vont, par conséquent, devoir se remettre à travailler pour éviter de contrarier leur série d’une victoire toutes les deux rencontres. Pour cela, il faudra trouver de nouvelles armes samedi face au leader invaincu Colomiers, qui n’a pas laissé le moindre point en route depuis le début de la saison.
Maximilien Sauvignon
A Saint-Gratien, au Parc des sports Michel Hidalgo, Sannois Saint-Gratien bat Culoz 76 à 60 ( 22 à 20 ; 44 à 38 ; 59 à 47).
Arbitres : MM. Coletta et Abdallah.
80 spectateurs environ.
Pour Sannois Saint-Gratien : Drozd, 5, Assilamehou, 21 ; Pagelli, 18 ; Hugues, 2 ; Bouare 12 ; Blue, 2 ; Larraud, 8 ; Chanlon, 8.
Pour Culoz : Coutaz, 9 ; Chinal, 4 ; Colomb, 3 ; Niangane, 6 ; Tomczak, 13 ; Ghariani, 13 ; Chaboud, 12.


LES REACTIONS. Un sentiment de frustration

Yacine Aouadi, entraîneur de Culoz
« Ce soir, je ressens un sentiment de frustration car on avait les moyens et on paye nos erreurs et notre maladresse. Dans ces conditions, on ne peut pas gagner un match. La baisse d’intensité est logique lorsque nous nous démenons en défense sans mettre de panier ensuite. Finalement le bilan du début de saison est positif par rapport à l’an dernier mais c’est frustrant car on pourrait être mieux classés. J’attends une réaction face au leader Colomiers. Ce sera difficile mais pas impossible de gagner. »

Difficile à accepter

Laure Coutaz, meneuse et capitaine de Culoz
« Nous sommes passées à côté de ce match. Si nous avions défendu dur, nous aurions été capables de gagner. Au lieu de cela, nous n’avons pas réussi à imposer notre défense. C’est difficile d’accepter une telle défaite car on sait ce qu’on doit faire : rester concentrées 40 minutes. Il va falloir se remettre au travail dès lundi ! »



Posté le 11/10/2013

Nationale 1 féminine. Culoz retrouve Sannois

Publié le 11/10/2013 
à 18:35
 pa

Après s’être croisées en play-offs et en Final four de Nationale 2, les deux équipes renouent le contact après une saison difficile dans deux poules différentes en Nationale 1.

Awa Niangané et les Culoziennes ne savent pas à quoi s’attendre. Photo Serge Perrier
Awa Niangané et les Culoziennes ne savent pas à quoi s’attendre. Photo Serge Perrier

Le staff technique et les joueuses de Culoz ont profité de leur match avancé la semaine dernière contre le Centre fédéral, pour aller espionner leur adversaire d’aujourd’hui. Samedi dernier, Sannois-Saint-Gratien rencontrait La Tronche.
Yacine Aouadi reste perplexe : « C’est difficile de se faire une idée car La Tronche n’a pas fait un bon match et Sannois s’est écroulé dans le dernier quart en encaissant un 19-1. C’était cependant une bonne opportunité pour voir le visage de cette équipe qui a été renouvelée à 50 %. » Sannois-Saint-Gratien n’est pas s’en rappeler de bons souvenirs aux Bugistes. En effet, lors de la dernière rencontre des play-offs de Nationale 2 en mai 2012, les deux formations avaient décroché ensemble leur accession en Nationale 1 à l’issue d’un match enlevé par les filles de Jean-Pierre Dequatre. Ces dernières, quelques jours plus tard, avaient de nouveau battu l’équipe francilienne à La Rochelle pour l’attribution de la médaille de bronze du Final four de la N2.
Depuis, les deux équipes ont souffert dans des poules parallèles en N1 la saison dernière et se retrouvent face à face dans cette division grâce à un repêchage. Après trois journées, Sannois-Saint-Gratien est restée à quai en subissant trois revers. Yacine Aouadi ne désire pas que son équipe n’éprouve la moindre pression quant au résultat : « Nous avons eu de bonnes séquences face au Centre fédéral. Notre manque d’efficacité et quelques hésitations nous ont mis parfois dans l’embarras. Mais les filles progressent, et l’essentiel concerne ce que l’on est capable de faire ensemble. Ce soir, le danger réside dans le fait que l’on joue à l’extérieur mais sur le reste, je crois que les filles ont les moyens de gagner. »
Composition de Culoz.- Elodie Fayard-Rollet, Laure Coutaz, Perrine Chinal, Cécile Colomb, Stéphanie Comte, Awa Niangané, Lucja Tomczak, Majda Ghariani, Lucille Chaboud.
Sannois-Saint-Gratien - Culoz,
samedi à 20 heures.
Serge Perrier

Le point. Des reports en série

La 3e journée a été incomplète avec le report au 9 novembre d’Aubervilliers - Geispolsheim et celui de Saint-Etienne - Istres. Ce week-end, Geispolsheim est de nouveau privé de rencontre puisque les Alsaciennes devaient recevoir Saint-Etienne (1). Les deux seuls invaincus, Villeurbanne et Colomiers, accueillent respectivement Aubervilliers et La Tronche avec les faveurs du pronostic. A l’opposé, la réserve du Centre Fédéral et Sainte-Savine se sont battues, hier soir, pour décrocher un premier succès.
(1) : Le CASE est mis en liquidation. Le club a fait appel. Appel qui sera jugé le 21 octobre à Lyon.

Aujourd’hui

16 h 30 : Villeurbanne - Aubervilliers.
20 heures : Sannois-Saint-Gratien - Culoz ; Colomiers - La Tronche ; Istres - Chenôve.


Posté le 09/10/2013

Nationale 1 féminine Interview de Majda Ghariani (Culoz BC). « Yacine m’a vendu du rêve »

Publié le 08/10/2013 
à 18:46
 pa

Majda Ghariani, recrue de Culoz, a été séduite par la philosophie de jeu de Yacine Aouadi. Retardée dans sa préparation, elle est pourtant déjà indispensable.

Avec 15 points, Majda Ghariani a terminé meilleure marqueuse de Culoz contre le Centre fédéral. Photo Serge Perrier
Avec 15 points, Majda Ghariani a terminé meilleure marqueuse de Culoz contre le Centre fédéral. Photo Serge Perrier

Les supporters du Culoz BC ont découvert Majda Ghariani vendredi soir, face au Centre fédéral. L’arrière de 27 ans a terminé meilleure marqueuse de l’équipe et sa vitesse a impressionné.
Quel est votre parcours ?
J’ai évolué à Nantes Rézé jusqu’en 2004. Un club où j’ai connu les minimes France, les cadettes France et la Nationale 1, sachant que j’ai été sélectionnée en Loire-Atlantique, au Pays de Loire et j’ai fait partie du pôle espoir à Nantes. J’ai joué ensuite à Saint-Paul Rezé, en Nationale 2 et Nationale 1, avant de muter à Nice. Avec ce club, nous avons décroché le titre de championne de France en LF2 et l’accession en LFB. Dans cette division, je n’ai disputé que deux matchs car je me suis blessée aux ligaments croisés du genou. La saison dernière, j’évoluais à Saran, en Nationale 2.
Pourquoi avez-vous choisi Culoz ?
Un de mes amis d’Orléans est entraîneur. Il m’a parlé de ce club et de son entraîneur, Yacine Aouadi, qu’il connaît bien. Je suis venue m’entraîner et le projet sportif m’a intéressé. Yacine m’a vendu du rêve. J’ai beaucoup aimé sa façon de voir le basket. Je me retrouve totalement dans sa philosophie.
Comment se passe votre adaptation ?
Après quatre jours de préparation, je me suis fait une grosse entorse, et j’ai donc suivi toute la présaison sur le banc. La reprise a été difficile avant un match compliqué contre Villeurbanne. J’ai eu un peu de mal à m’adapter, car les filles avaient déjà pris leurs marques ensemble depuis un mois. Nous avons pris une grosse claque mais nous devons en retenir les leçons. Pour mon deuxième match face au Centre Fédéral, l’adaptation a été meilleure mais cela reste compliqué. J’aurais aimé que l’écart soit plus important contre ces jeunes joueuses de 15/16 ans. Mais nous avons fait le travail en l’emportant à domicile. Si nous restons dans le même état d’esprit, je crois que nous pouvons aller chercher les grosses équipes.
Propos recueillis Serge Perrier

Clap de fin pour Saint-Etienne ?

La Fédération française a décidé de reporter toutes les rencontres du CA Saint-Etienne, ce week-end. Elle a reçu les attendus du tribunal concernant la mise en liquidation judiciaire du club. L’effet a été immédiat puisque l’appel, demandé par le club, n’est pas suspensif. Tous les matches sont donc remis à une date ultérieure, si une solution viable est trouvée. L’équipe féminine stéphanoise évolue dans la poule de Nationale 1 de Culoz, qui devait se déplacer dans la Loire le 2 novembre.

Stage. Les arbitres en recyclage à Culoz

Stagiaires et formateurs réunis à Culoz.  Photo Lucette Merley
Stagiaires et formateurs réunis à Culoz.  Photo Lucette Merley

Dimanche à Culoz, la commission départementale d’arbitrage, présidée par Michel Zanol, proposait un stage de recyclage à destination des arbitres absents à la journée du 21 septembre et pour ceux qui n’étaient pas encore en règle administrativement.
Une quinzaine d’arbitres étaient présents pour subir des tests physiques, une série de vingt questions portant sur la technique, la pratique et l’administratif.
Ces sessions de recyclage sont obligatoires, afin de pouvoir arbitrer des rencontres sous l’égide du comité de l’Ain. La charte d’arbitrage impose un arbitre par club.
C’était aussi l’occasion d’annoncer qu’à partir de janvier 2014, la feuille de marque électronique sera en vigueur pour tous. Il a été expliqué aux arbitres que la règle des 14 secondes (au lieu de 24 pour la remise en jeu sur zone avant) est entrée en vigueur dans les championnats de France ProA, ProB, Nationale 1 et Nationale 2.


Posté le 06/10/2013

Nationale 1 féminine. Culoz encore en rodage

Publié le 06/10/2013 
à 21:06
 pa

Après un départ tonitruant contre le Centre fédéral, les Bugistes ont affiché des lacunes que le temps devrait résorber. Pour l’heure, les Culoziennes sont en avance par rapport à la saison passée.

Cécile Collomb et ses partenaires ont pris de vitesse les espoirs du Centre fédéral.   Photo Serge Perrier
Cécile Collomb et ses partenaires ont pris de vitesse les espoirs du Centre fédéral. Photo Serge Perrier

Après trois rencontres, le BC Culoz affiche deux victoires pour une défaite. Ce bilan est opposé à celui de la saison précédente où, face aux mêmes adversaires, le club de l’Ain faisait état de deux revers et d’un succès.
Ce début de saison apparaît plutôt réussi sur le plan comptable comme sur la façon de jouer.
Du reste Arnaud Guppillotte, le coach du Centre fédéral, n’a pas reconnu l’équipe de la saison dernière : « J’ai éprouvé plus de plaisir à jouer contre Culoz cette année car le niveau de jeu est meilleur. Culoz a plus d’impact et joue plus rapidement que l’an dernier. De plus, c’est un jeu qui n’est pas scoutable avec leur volonté de jouer vite vers l’avant. »
Cette propulsion vers l’avant est orchestrée à grande vitesse par le tandem formé de Coutaz et Ghariani, qui va déboussoler plus d’une défense.
Du reste les jeunes joueuses de l’INSEP ont été cueillies à froid par ce tsunami qui les a englouties dans un premier quart à sens unique soldé par un 25 à 12.
La suite fut moins probante pour les Bugistes puisque, sur les trente dernières minutes, les deux formations ont fait jeu égal (35 partout).
La faute à la réaction des filles du Centre fédéral qui sortirent de leur léthargie initiale en se montrant plus présentes dans l’impact et qui améliorèrent leur réactivité décisionnelle.
La faute aussi aux errances des filles de Yacine Aouadi. Le coach confirme : « Nous avons été dans l’alternance à cause de la maladresse et de nos erreurs défensives. »
Une maladresse aux tirs, mais aussi dans la transmission de balle avec moult ballons perdus. Des pertes logiques à la vue du style de jeu affiché par les Culoziennes.
Cependant pour gagner à l’extérieur et traiter d’égal à égal avec les formations de haut de tableau, elles devront diminuer ce fort pourcentage de déchets.
La situation actuelle est sans doute logique car l’équipe reste en rodage, surtout du fait de l’intégration tardive de Majda Ghariani.
Yacine Aouadi n’est pas inquiet : « Nous avons conscience que cela ira de mieux en mieux avec le sérieux affiché par les filles. »
Serge Perrier
LES RÉACTIONS
Yacine AOUADI
Entraîneur de Culoz
"Nous avons assuré l'essentiel, mais en ne jouant que le premier et dernier quarts temps. L'ouverture du banc nous a fait du bien. heureux d'avoir joué contres des filles de cet âge qui ont proposé des choses intéressantes grâce au travail de leur coach."
Arnaud Guppillotte
Entraîneur du centre Fédéral
"Nous rencontrons les problèmes d'une formation qui ne compte que deux semaines de préparation alors que nous jouons notre troisième match. Tout reste à régler, mais mon motif de satisfaction concerne l'état d'esprit irréprochable qu'elles ont affiché."
Stéphanie Comte
Joueuse de Culoz
"nous avons joué en dents de scie. C'est le deuxième match où nous pêchons au niveau l'adresse. Il va falloir remédier à cela pour aborder la rencontre de Sannois dans de bonnes conditions."



Posté le 05/10/2013

Basket nationale 1 féminine. Culoz s’impose sans contestation

Publié le 04/10/2013 
à 23:57
 pa

Hier, les Culoziennes ont signé leur deuxième victoire de la saison (sur trois matches). Face aux jeunes joueuses du Centre Fédéral, elles n’ont jamais tremblé.
Cécile Colomb et ses partenaires sont bien rentrées dans le match.   Photo Serge Perrier
Cécile Colomb et ses partenaires sont bien rentrées dans le match. Photo Serge Perrier

Coutaz et Ghariani lâchent les Chevaux dès l’entame du match pour décrocher immédiatement les filles du Centre Fédéral (10-6 à la 4e ).
Chaboud et Tomczak se montrent adroites, et la différence n’a de cesse d’enfler pendant un premier quart à sens unique, où les visiteuses se montrent trop timorées.
Les Culoziennes sont nanties de douze longueurs d’avance à l’entame du deuxième acte (25-12). Les protégées d’Arnaud Guppillotte vont se rebeller en affichant plus d’agressivité aux deux bouts du terrain. En six minutes, les visiteuses se rapprochent à cinq points (24-29). C’est Chinal qui va rassurer les Bugistes avant la pause en redonnant de l’ampleur à la différence (35-26).
En début de seconde mi-temps, les pertes de balle sont monnaie courante dans les deux camps. La zone des filles de l’Insep va freiner les locales qui n’ont plus que trois points d’avance à la 26e minute (39-36).
Les filles de Yacine Aouadi sentent le danger et retrouvent du rythme et de l’agressivité défensive. Elles signent un 11-0, avec notamment Chaboud impeccable en suspension à trois mètres du cercle.
Il reste neuf minutes à jouer et Culoz s’est de nouveau envolé (50-36). Pour autant leurs jeunes adversaires ne baissent pas les bras et dans un final dominé par une maladresse générale, le score va peut évoluer. Au terme de la partie Culoz enregistre une seconde victoire à domicile en l’emportant 60-47.
Serge Perrier
A Culoz, Culoz bat Centre Fédéral 60 à 47 (25 à 12, 35 à 26, 47 à 36).
Arbitres : Jerôme Godfrin et Karim Hadj-Radah.
Pour Culoz : Fayard-Rollet, 0 (0 fte) ; Coutaz, 8 (1) ; Chinal, 5 (2) ; Colomb, 4 (3) ; Comte, 0 (1) ; Niangané, 2 (1) ; Tomczak, 10 (3) ; Chaboud, 13 (0) ; Ghariani, 15 (4).
Pour le Centre Fédéral : Lenglet, 2 (0) ; Choron, 0 (2) ; Toi, 7 (2) ; Tadie, 0 (2) ; Diané, 5 (3) ; Sow, 7 (5 ftes 40e) ; Chantereau, 17 (0) ; Bakababio, 4 (2) ; Gaye, 3 (0).



Posté le 04/10/2013

Nationale 1 féminine Culoz - Centre fédéral (ce soir à 20 heures). Culoz doit rebondir ce soir

Publié le 03/10/2013 
à 20:50
 pa

Après leur défaite à Villeurbanne, les Culoziennes veulent profiter de l’inexpérience des joueuses du Centre Fédéral pour renouer avec la victoire.

La recrue de Culoz, Majda Ghariani va évoluer pour la première fois devant le public culozien.  Photo Serge Perrier
La recrue de Culoz, Majda Ghariani va évoluer pour la première fois devant le public culozien.  Photo Serge Perrier

La défaite à Villeurbanne a été logique, compte tenu de la valeur de la formation rhodanienne, mais l’écart laisse à penser que les Culoziennes sont passées à côté de leur sujet en banlieue lyonnaise.
Le coach Yacine Aouadi confirme : « Défensivement nous n’avons pas mis en place ce qui avait été prévu et Villeurbanne en a profité pour inscrire soixante-dix-neuf points ce qui est beaucoup trop. Nous nous sommes battus nous-mêmes en perdant vingt-huit ballons. Nous avons oublié notre savoir-faire au rebond et nous avons vécu de l’émotion de nos frustrations. Nous n’avons pas su nous maîtriser et nous avons bégayé notre basket en subissant et en manquant d’agressivité. » Pour autant le coach ne veut pas s’appesantir sur ce revers mais au contraire s’en servir : « Nous devons utiliser ce match pour travailler plus. Notre première victoire nous avait mis en confiance. Il faut que cette défaite nous permette de construire pour affronter d’une meilleure manière les déplacements futurs. Je fais confiance au groupe et dès lundi soir pour la première séance d’entraînement, les filles se sont concentrées de nouveau. »
Avec la réception de la jeune formation du Centre Fédéral, l’occasion est belle de pouvoir rebondir immédiatement, mais le coach prévient : « Dans ce type de rencontre, il faut éviter tout excès de confiance car nos adversaires sont talentueuses. Elles sont au-dessus du lot sur le plan individuel. » Les Bugistes en savent quelque chose pour avoir échoué à deux reprises contre la génération précédente. Yacine Aouadi précise les attitudes : « Il faudra être dur sur le ballon et sur les individualités et être cohérent. »
On peut raisonnablement penser que l’inexpérience et le manque de préparation, d’un groupe de joueuses âgées de moins de seize ans, permettront aux joueuses de l’Ain de signer leur deuxième succès de la saison.
Composition de Culoz : Coutaz, Tomczak, Colomb, Fayard-Rollet, Chinal, Chaboud, Ghariani, Niangané, Comte, Candy.
CuLOZ BC – CENTRE FÉDÉRAL
Vendredi à 20 heures au gymnase Jean-Falconnier.
Serge Perrier


La journée. Vendredi 4 octobre

Le match phare du troisième tour de la poule A de la N1 féminine aura lieu à Chenove qui recevra Colomiers. Les deux formations ont enlevé leurs deux premières rencontres et surtout visent une place sur le podium pour disputer les play-offs. Saint-Etienne, freiné à Colomiers, veut se réhabiliter en recevant un des coleaders : Istres. Le leader Villeurbannais se déplace à Sainte-Savine, un promu toujours à la recherche d’un premier succès. Ce sera aussi le cas d’Aubervilliers qui accueille Geispolsheim.
20 heures : Culoz (5)-Centre Fédéral (12).

Samedi 5 octobre

20 heures : Ste-Savine (11e )-Villeurbanne (1er ) ; La Tronche-Meylan (7e )-Sannois-St-Gratien (9e ) ; Chenove (3e )-Colomiers (2e ) ; St-Etienne (8e )-Istres (4e ) ; Aubervilliers (10e )-Geispolsheim (6e ).

En chiffres.

9

C’est le nombre de victoires remportées par les joueuses du Centre Fédéral en Nationale 1 l’an passé.
Un record qui leur a permis pour la première fois de se maintenir sportivement.
Rappelons que Culoz s’était inclinée à deux reprises face aux pensionnaires de l’INSEP la saison dernière.

Renouvellement

Exit la génération précédente à savoir celle des filles nées en 1999 pour l’arrivée du cru 1998 qui compose la réserve du Centre Fédéral cette saison. L’équipe opère en Nationale 1 sous la houlette de l’ancien conseiller technique sportif du Lyonnais, Arnaud Guppillotte. Dix nouvelles joueuses figurent dans l’équipe avec parmi elles, Ana Tadic formée à Gerland Mouche. Un groupe qui a démarré sa préparation depuis une dizaine de jours seulement.

Nous avons très bien joué contre Geispolsheim et nous sommes passés à côté à Villeurbanne. Tout le monde voudra repartir du bon pied. Il nous faut gagner des matches pour se mettre à l’abri le plus vite possible.

Philippe Comte
Président du Culoz BC.







 

© 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308