CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr
 
 
 
 
 
 
Posté 29/11/2013

Publié le 29/11/2013 
à 22:52
 pa

Face à Aubervilliers, virtuel relégable de la poule, Culoz ne peut se permettre un faux pas à domicile. Attention, car le promu s’est imposé à Villeurbanne.

Laure Coutaz avancera encore masquée ce soir.  Photo Serge Perrier
Laure Coutaz avancera encore masquée ce soir.  Photo Serge Perrier

Après la déroute subie à La Tronche (83-53), les Culoziennes vont terminer la phase aller par deux matches à domicile : ce soir face à Aubervilliers et samedi prochain contre Sainte-Savine.
Si l’on observe le classement, Aubervilliers actuellement dixième précède le Centre Fédéral, pas concerné par la relégation, et Saint-Etienne, relégué d’office après son dépôt de bilan. Le club de Seine-Saint-Denis est donc virtuellement le second relégable, avec deux seules victoires à son compteur.
Il est précédé d’une seule longueur par Culoz et Sannois-Saint-Gratien. Yacine Aouadi ne s’attarde pas sur la lecture du classement à la veille de l’avant-dernière journée de la phase aller : « Nous ne sommes qu’à deux victoires du quatrième. Nous avons perdu contre les quatre premières équipes de la poule. Toutes les formations sont dans un mouchoir de poche, tout peut basculer rapidement. Aussi, le classement ne m’alerte pas. Il n’a guère de sens actuellement. La seule chose qui m’intéresse, c’est que nous enlevions nos deux deniers matches allers pour équilibrer notre bilan à l’issue de cette première partie. Avec cinq victoires pour cinq défaites, je considérerais que cela est positif. »
Le promu de la région parisienne se présentera avec une motivation décuplée dans l’optique du maintien et n’en sera que très dangereux. Capable du pire comme du meilleur, comme le prouve sa victoire chez le leader villeurbannais (69-59), cette formation au jeu atypique ne sera pas facile à manœuvrer. Dans cette rencontre, on peut s’attendre de part et d’autre à de la crispation compte tenu de l’enjeu.
Majda Ghariani, qui semble avoir quelques problèmes pour revenir en France, a promis via Facebook de rallier le Bugey en cette fin de semaine pour réintégrer l’effectif culozien.
Culoz.- Laure Coutaz, Elodie Fayard-Rollet, Lucja Tomczak, Lucille Chaboud, Perrine Chinal, Cécile Colomb, Stéphanie Comte, Awa Niangane, Elodie Candy, Majda Ghariani (?).
> CULOZ - AUBERVILLIERS
Ce soir à 20 heures au gymnase jean-Falconnier.
Serge Perrier

LA 10E JOURNÉE. Un duel au sommet entre Istres et Villeurbanne

Le choc de cette avant-dernière journée de la phase aller se jouera à Istres, où le dauphin sudiste recevra le leader villeurbannais. Autre affiche, celle qui opposera deux formations classées au troisième rang : Geispolsheim accueillant Colomiers. En milieu de tableau, Sainte-Savine aura pour hôte La Tronche, très en verve en ce moment. Un duel de bas de tableau : Aubervilliers se déplace à Culoz avec la ferme intention de ne pas se laisser irrémédiablement distancer. Le Centre Fédéral a subi en match avancé sa neuvième défaite de rang.
Match joué le 20 novembre : Sannois-Saint-Gratien bat Centre Fédéral (2) 68-57.
Le programme de ce samedi : à 20 heures, Sainte-Savine - La Tronche-Meylan ; Culoz - Aubervilliers ; Istres - Villeurbanne ; Geispolsheim - Colomiers.

EN CHIFFRES. 

Absence

Lors de la rencontre la Tronche-Culoz de samedi dernier, on a noté l’absence de Charlotte Michalak. Cette dernière avait signé à l’intersaison dans la banlieue grenobloise après une année en demi-teinte à Culoz. Dans le Bugey, elle avait effectué quelques prestations de haut niveau mais les blessures l’avaient contrainte à écourter sa saison. Après avoir joué quelques matches avec la Tronche, elle a pris la décision de mettre un terme à sa carrière pour des raisons professionnelles

"À l’occasion de la venue de Jean-Pierre Siutat, le président de la FFBB, dans l’Ain ce samedi, nous aurons le plaisir de l’avoir parmi nous ce soir à Culoz. Il rencontrera l’équipe dirigeante du club, les joueuses et le staff technique."

Philippe Comte
Président du Culoz BC

30

C’est le nombre de points concédés (53 à 83) par Culoz à la Tronche, samedi dernier.
Une semaine auparavant en même lieu Aubervilliers avait accusé le même déficit au coup de sifflet final (59 à 89).
Après huit matches, les Culoziennes pointent à la 9e place de la poule avec la 8e attaque (64,25 de moyenne) et la 9e défense (69,3 de moyenne).




Posté le 24/11/2013

NATIONALE 1 FÉMININE. Culoz est tombé sur un os

Publié le 24/11/2013 
à 22:21
 pa

Menées de 12 points à la pause, les joueuses de Yacine Aouadi ont perdu pied en fin de rencontre, sombrant dans l’énervement et les mauvais choix

Cécile Colomb et les Culoziennes ont subi un 27-16 d’entrée de match. Photo d’archives Serge Perrier
Cécile Colomb et les Culoziennes ont subi un 27-16 d’entrée de match. Photo d’archives Serge Perrier

La Tronche 83 Culoz 53

A Meylan (gymnase du Charlaix), La Tronche-Meylan bat Culoz 83 à 53 (27 à 16, 41 à 29, 62 à 39).
Arbitres : M. Echtioui et Groussin.
La Tronche : Messon, 0 point (1 faute) ; Servage, 19 (3) ; Koundouno, 2 (3) ; Alvès, 9 (3) ; M’Baikoua, 22 (3) ; Pottiez, 11 (1) ; Mendy, 20 (4) ; Carmassi, 0 (1).
Culoz : Fayard, 2 points (3 fautes) ; Coutaz, 2 (1) ; Chinal, 13 (2) ; Collomb, 2 (4) ; Comte, 3 (1) ; Niangane, 5 (2) ; Tomczak, 14 (1) ; Chaboud, 12 (3).
la Tronche n’a pas traîné, samedi. Dès l’entame, la balle circulait à très vive allure. Mendy faisait parler la poudre sous le cercle alors que, du côté des visiteuses, les positions de tir favorables étaient difficiles à trouver.
L’équipe iséroise avait décidé, comme à son habitude, de défendre haut et fort et d’accélérer le jeu pour prendre des shoots rapidement. L’adresse aidant, les Iséroises prenaient les commandes de la rencontre pour créer un écart dès la première période (+11).
Le deuxième acte repartait avec des contacts rugueux. A ce jeu, les locales perdaient pied et sombraient dans l’énervement et les mauvais choix. Dimitri Pontif, sur un temps mort bienvenu, recadrait ses filles. Bénéfique.
De retour des vestiaires, la machine iséroise se remettait en marche et accélérait le train de la rencontre, déjà très important. L’avance atteignait 23 points, puis 30. Toutes les protégées du coach alpin se sentaient concernées et apportaient leur pièce à la construction de cette victoire.



Posté le 22/11/2013

NATIONALE 1 FÉMININE. À La Tronche pour rebondir

Publié le 22/11/2013 
à 19:36
 pa

Le Culoz BC n’est plus invaincu à domicile depuis sa défaite de la semaine dernière. Les Bugistes devront gagner à l’extérieur pour compenser.

Lucja Tomczak et les Culoziennes ont une carte à jouer. Photo Serge Perrier
Lucja Tomczak et les Culoziennes ont une carte à jouer. Photo Serge Perrier

À l’issue de la rencontre perdue samedi soir à domicile contre Chenove, le staff technique et les joueuses étaient tous sur la même longueur d’onde :« Il faudra aller chercher à La Tronche le point perdu à domicile. Il nous faut rebondir après cette défaite frustrante en tirant les leçons de nos erreurs. »
Voilà donc qui va engendrer pour ce déplacement en Isère une motivation décuplée, celle qui a peut-être fait défaut jusqu’alors aux Bugistes régulièrement et nettement distancées loin de leurs bases cette saison.
Pour avoir battu à deux reprises les Iséroises en matches de préparation, les protégées de Yacine Aouadi savent que la tâche n’est pas insurmontable même si leur adversaire sera plus redoutable qu’en septembre dernier. Depuis, Servage, l’ex-gâchette de Ligue 1, et Mendy, l’ex-intérieure de Nice en Ligue 2 l’an passé, sont de retour dans l’effectif de Dimitri Pontif.
Côté culozien, Coutaz évoluera encore masquée (ndr nez cassé) tandis que Ghariani, sélectionnée en équipe du Maroc (lire par ailleurs), fera défaut comme ce fut déjà le cas lors des rencontres amicales.
Yacine Aouadi explique sur quoi s’appuyer pour rivaliser : « Il faudra s’organiser le mieux possible en défense et entrer dans le match en étant agressif. La bataille du rebond sera très importante face au duo Alvès-Mendy. Bien sûr, il faudra limiter les pertes de balle (vingt) qui nous ont coûté cher face à Chenove. Mais restons positifs, car samedi dernier nous avons joué les yeux dans les yeux avec une équipe très forte ce qui prouve que nous sommes sur la bonne voie. »
Composition de Culoz.- Laure Coutaz, Lucille Chaboud, Perrine Chinal, Awa Niangane, Elodie Fayard-Rollet, Ellodie Candy, Stéphanie Comte, Cécile Colomb.
> LA TRONCHE - CULOZ Samedi à 20 heures.
Serge Perrier

SÉLECTION. Ghariani avec le Maroc

Majda Ghariani a été retenue en sélection marocaine pour la 19e coupe d’Afrique qui se dispute au Maroc du 22 novembre au 1erdécembre. Elle s’est excusée auprès des bénévoles, des supporters et de ses coéquipières pour cette annonce tardive due à un dysfonctionnement dans l’organisation de la fédération marocaine de basket. Elle considère cette sélection comme un honneur et a choisi de répondre positivement à cette invitation.



Posté le 20/11/2013

AWA NIANGANE (NATIONALE 1 FÉMININE). « Plus de responsabilités à Culoz »

Publié le 19/11/2013 
à 20:52
 pa

La nouvelle intérieure bugiste Awa Niangane se déclare très bien intégrée dans son nouveau club.

Awa Niangane est arrivé cet été à Culoz en provenance de la Champagne.  Photo Serge Perrier
Awa Niangane est arrivé cet été à Culoz en provenance de la Champagne.  Photo Serge Perrier

Awa Niangane est arrivée à Culoz à l’intersaison pour renforcer le secteur intérieur bugiste. Agée de 19 ans, elle arrive de Reims où elle évoluait en Ligue 2. Finaliste du championnat de France de Ligue 2 en 2011, elle a trouvé rapidement ses marques au sein du collectif prôné par Yacine Aouadi. Elle a effectué une prestation de qualité samedi dernier contre Chenôve. D’origine congolaise, elle pourrait un jour être sélectionnée dans l’équipe nationale de son pays
Quel a été votre parcours ?
J’ai commencé en minime à Bar-le-Duc et, six mois plus tard, j’ai intégré le pôle espoir à Nancy, les dirigeant lorrains prenant le pari. J’ai ensuite émigré au centre de formation de Reims où j’ai passé quatre ans dont la dernière saison en Ligue 2 avant de signer à Culoz.
Pourquoi être venue à Culoz ?
J’ai été attiré par le projet que le coach m’a proposé. À Reims, j’étais une joueuse du banc. Ici, on m’a proposé plus de responsabilité avec un rôle important à jouer. Les discussions avec les dirigeants du club ont été intéressantes. J’ai pu m’apercevoir que c’était un club familial qui me convenait bien. L’essai que j’ai effectué a été concluant après avoir parlé aussi avec les filles.
Comment s’est passée votre intégration ?
Je suis très satisfaite d’être ici. Le groupe est super-sympathique. Je n’ai eu aucun mal à m’intégrer, que ce soit sur le terrain et en dehors. Le coach et les filles me font confiance. Je commence à me sentir bien sur le terrain. Je suis présente en défense et au rebond. Je dois prendre confiance offensivement pour prendre plus de responsabilité. Je me sens de mieux en mieux.
Qu’avez-vous retenu de la défaite contre Chenôve ?
C’est vraiment une déception car cette équipe était à notre portée. Nous avons tout de même gagné trois quart-temps sur quatre. Seul le second nous a échappé. Cela va nous servir pour repartir à bloc. Il faut aller à la Tronche samedi pour récupérer les points perdus à domicile.
Propos recueilli par Serge Perrier


Posté le 19/11/2013

Basket : réussite du plateau « mini-basket »

Publié le 18/11/2013 
à 23:09
 pa

Photo François Ducruet
Photo François Ducruet

À l’instar des grandes, les jeunes pousses du mini-basket se font un plaisir d’affronter leurs homologues du département. Ce samedi, les jeunes de Saint-Jean-le-Vieux sont venus à Culoz rencontrer leurs homologues du CBC. Toute la matinée, les sportifs en herbe, sous les encouragements des parents venus les exhorter, ont pu, au cours de petits matchs, se mesurer à leurs adversaires. Une découverte pour certains. Pour terminer cette matinée sportive, un goûter récompensait tout ce petit monde sportif. Le mot de Stéphanie, éducatrice du club : « Certains de nos jeunes basketteurs appréhendaient le plateau, habitués à être entre copains et copines aux entraînements et redoutaient l’inconnu, mais dès les premières secondes sur le terrain, leur peur était partie et je crois bien que tous attendent avec impatience le prochain plateau à Belley. »


    Posté le 18/11/2013

    Nationale 1 féminine. Culoz cède sur le fil

    Publié le 17/11/2013 
    à 23:13
     pa

    Les Culoziennes tiennent la dragée haute à Chenôve durant toute la rencontre. Mais les locales manquent des occasions dans la dernière minute et tombent pour la première fois de la saison à domicile.

    Photo Serge Perrier
    Photo Serge Perrier
    Un de chut à domicile
    Lucille Chaboud et les culoziennes ont perdu pour la première fois à domicile depuis le début de la saison. Les Bugistes se sont inclinées dans leur gymnase Falconnier face au BC Chenôve, leader de la poule et prétendant déclaré à la montée.

    Culoz 58 Chenôve 61

    À Culoz, Chenôve bat Culoz par 61 à 58 (14 à 17, 33 à 28, 47 à 43).
    Arbitres : MM. Zaessinger et Pochard.
    Pour Culoz : Fayard-Rollet, 4 points (2 fautes) ; Coutaz, 9 (2) ; Chinal, 9 (2) ; Colomb, 8 (4) ; Comte, 0 (0) ; Candy ; Niangané, 6 (1) ; Tomczak, 10 (2) ; Ghariani, 6 (3) ; Chaboud, 6 (2).
    Pour Chenôve : Lebruchec, 4 (1) ; Magoni, 1 (2) ; Cook, 17 (2) ; Fargeot, 5 (0) ; Lecoultre, 0 (1) ; Simova, 20 (3) ; Roche, 2 (4) ; Salvi, 0 (2) ; Ngayo Ljaic, 12 (1) ; Brunet, 0 (1).
    Une des grosses armadas de la poule, Chenôve, était venue samedi soir à Culoz laver l’affront subi il y a un an.
    L’équipe à Thierry Marcilly est parvenue à ses fins, même si les Bugistes étaient encore en course pour la victoire dans les ultimes secondes.
    Sans sa capitaine Coutaz, préservée, le Culoz BC se met en difficulté en multipliant les pertes de balles. La Slovaque Simova porte son équipe aux commandes (12 à 5) malgré l’adresse de Colomb. Les entrées en jeu de Fayard-Rollet, Niangané et de Coutaz vont permettre aux locales d’inverser la tendance et de virer en tête après dix minutes (17 à 14).
    Apparemment guère gênée par son masque, Coutaz enfonce le clou (20 à 16).
    L’Américaine Cook et Ngayo Ljaic se révoltent et les Culoziennes, moins performantes en défense, encaissent un 11 à 2 qui propulse Chenôve en tête à la pause (33 à 28).
    Au retour des vestiaires Tomczak et Chinal cassent le break (37 partout, 24e ).
    Fayard redonne même l’avantage à son équipe (41 à 40, 26e ), avant une nouvelle embellie des visiteuses (47 à 43, 30e ). Simova va aligner dix points de suite pour donner sept longueurs d’avance aux Chenevelières à l’aube du money-time (57 à 50). Niangané moissonnent les rebonds, Chinal et Colomb scorent au-delà des 6,25 mètres pour donner la pôle à Culoz à une minute du terme (58 à 57).
    Deux lancers de Cook seront suffisants pour permettre aux joueuses de Côte-d’Or de l’emporter. Les Bugistes gâchent plusieurs balles de match et cèdent pour la première fois de la saison dans leur antre. Une faute de dépit à la dernière seconde accordant deux points supplémentaires à Chenôve.
    Serge Perrier

    LES RÉACTIONS
    Yacine Aouadi
    Entraîneur de Culoz
    "Je ressens beaucoup de frustration. Nous avions les capacités pour le prendre. Nous avons manqué de sérénité dans la dernière minute. Pendant le match, nous avons fait trop de l'à peu près."
    Thierry Marcilly
    Entraîneur de Chenove
    "Nous avons vaincu le sortilège qui nous habitait cette saison où nous avons perdu trois matches dans les dernières secondes. Culoz est plus organisé que l'année dernière et ne doit pas se faire de souci pour son maintien."
    Laure Coutaz
    Capitaine de Culoz
    "Mon masque ne m'a pas gêné même si chaque fois que l'on me le touchait j'ai dû le remettre en place. Je dois le porter au moins trois semaines. Dès que je joue, je passe outre. Nous avons perdu notre invincibilité à la maison. Nous devons nous remobiliser pour la suite."



    Posté le 17/11/2013

    BASKET. NATIONALE 1 FÉMININE.Chenôve fait tomber Culoz

    Publié le 17/11/2013 à 05:00 | NICOLAS LEBLANC LE BIEN PUBLIC

    Caroline Brunet et les Chenevelières ont réalisé un gros coup en s’imposant hier à Culoz. Photo Philippe Bruchot
    Caroline Brunet et les Chenevelières ont réalisé un gros coup en s’imposant hier à Culoz. Photo Philippe Bruchot

    Chenôve, en cas de succès hier soir à Culoz, pouvait s’installer sur le podium de sa poule de N1. C’est chose faite l’équipe du Rhône-Alpes pour la première fois dans sa salle (58-61).

    «Ça été compliqué mais nous y sommes arrivés. » Le soulagement pouvait se traduire dans les propos de Jonathan Klotz, l’entraîneur adjoint du BCC. Comme le staff chenevelier le redoutait, tout n’a pas été simple face à cette équipe de Culoz intraitable à domicile jusqu’à hier soir donc… « Nous avons joué dans une salle chaude et notre victoire n’en est que plus méritante », soulignait l’assistant de Marcilly, après cette victoire très importante des Chenevelières.
    Ces dernières ont parfaitement répondu, notamment sur le plan défensif avec moins de soixante points encaissés. « Nous avons bien réussi à contenir leur ligne arrière. C’était la clé du match », appréciait à nouveau Jonathan Klotz. « Même si nous avons encore commis trop de pertes de balles durant la partie ». Un mal décidément récurrent qui aurait pu, hier soir, se payer cash comme à Istres ou à Villeurbanne. Mais cette fois, les banlieusardes dijonnaises ont tenu bon, même dans la tourmente lors qu’après avoir virées en tête à la pause (28-33, 20e ), elles voyaient leurs adversaires revenir sur leurs talons (50-48, 32e ). Dès lors, la petite salle de Culoz s’embrasait et portait ses joueuses à bout de bras. Si bien que tout allait se jouer dans la dernière minute. Mené à 22 secondes de la fin d’un point (58-57, 40e ), Chenôve héritait de deux lancers. Thazina Cook, sous la bronca, ne tremblait pas et permettait à son équipe de repasser devant (58-59) puis assurait définitivement la victoire avec deux nouveaux lancers inscrits au buzzer.


    Posté le 16/11/2013

    BASKET. NATIONALE 1 FÉMININE.Faire taire le chaudron

    Publié le 16/11/2013 à 05:00 | Nicolas Leblanc LE BIEN PUBLIC

    Thazina Cook et le BCC partent favorites ce soir à Culoz.  Photo Philippe Bruchot
    Thazina Cook et le BCC partent favorites ce soir à Culoz. Photo Philippe Bruchot

    Chenôve s’en va défier, ce soir dans l’Ain, l’équipe de Culoz qui, malgré son invincibilité à domicile, est neuvième de la poule.

    Ce qui place logiquement les filles de Thierry Marcilly en position de favorites avant d’aborder cette échéance qui pourrait s’avérer fructueuse en cas de succès puisque, dans le même temps, Villeurbanne (1er ) affronte Colomiers (2e ). Autant dire qu’il serait de bon ton pour les partenaires de Sanela Ljaïc-N’Gayo de s’imposer en terre rhône-alpienne, pendant que l’un de ses concurrents directs va forcément laisser des plumes à une centaine de kilomètres de là.

    « Un bon coup à jouer »

    Thierry Marcilly, le coach du BCC, en est le premier convaincu : « Nous allons bien évidemment tout faire pour nous imposer même si ce sera compliqué malgré le classement de Culoz. C’est vrai qu’il y a un bon coup à jouer en cas de victoire de notre part », juge l’entraîneur chenevelier, pas rassuré pour autant avant d’effectuer ce court déplacement : « Cette équipe ne nous réussit que très rarement, notamment dans sa petite salle qui peut vite se transformer en véritable chaudron. À nous de les maîtriser pour ne pas les laisser s’enflammer », note Thierry Marcilly.
    Ce dernier redoute principalement la traction arrière de son adversaire du jour composée de joueuses vives et adroites. « Il faudra réussir à les contrôler et, si c’est le cas, ça devrait passer », estime-t-il, misant sur son secteur intérieur, supérieur à celui de son vis-à-vis, pour faire la différence. Si tel est le cas, Chenôve pourra se targuer d’être la première équipe à faire tomber Culoz dans sa salle…


    Posté le 15/11/2013

    Nationale 1 féminine. Culoz en danger dans son antre

    Publié le 15/11/2013 
    à 20:18
     pa

    Culoz reçoit Chenôve qui n’a plus le droit à l’erreur dans l’optique d’une qualification pour les play-offs.

    Photo Serge Perrier
    Photo Serge Perrier

    Après deux week-ends de trêve, les Culoziennes recevront Chenôve. Une rencontre que Yacine Aoudi a classée à hauts risques : « Je mets la venue de Chenôve au même niveau que celle de Colomiers, leader invaincu qui était venu il y a plus d’un mois. Chenôve a perdu trois fois de justesse et reste un sérieux candidat aux play-offs, objectif fixé par le club, après l’échec de la saison dernière. »
    On se souvient en effet que les Chenevelières - qui s’étaient qualifiées pour les phases finales lors du dernier exercice - avaient ensuite été déclassées pour avoir eu des rencontres perdues par pénalité.
    Aussi, cette saison, le club de Côte-d’Or a sérieusement renforcé son équipe pour atteindre les play-offs et ne cache pas que son ambition est de se hisser rapidement en Ligue 2.
    Yacine Aouadi délivre les clés qui pourraient conduire au succès : « Il nous faudra bien rentrer dans le match physiquement et mentalement. Jusqu’ici, chaque fois que nous avons raté notre entame nous avons perdu. Il faudra être tout de suite dans les bonnes attitudes défensives. Ensuite, il sera nécessaire d’effectuer un match plein avec le moins d’erreurs possibles surtout pour protéger notre cercle. »
    Yacine Aouadi comptait sur une rencontre amicale contre Annemasse pour meubler cette trêve forcée notamment par l’arrêt de Saint-Etienne. Les Haut-Savoyardes ont déclaré forfait au dernier moment mais le coach positive : « Nous nous sommes bien entraînés en privilégiant le collectif. Cela nous a permis de soigner les bobos et de réintégrer Laure Coutaz même si elle devra jouer avec un masque pour protéger son nez cassé récemment. »
    C’est donc au complet que les Culoziennes recevront Chenôve, une formation bien décidée à laver l’affront subi dans cette même salle il y a un an.
    Culoz BC : Elodie Fayard-Rollet, Laure Coutaz, Perrine Chinal, Cécile Colomb, Stéphanie Comte, Elodie Candy, Awa Niangané, Majda Ghariani, Lucille Chaboud, Lucja Tomczak.
    CE SOIR, 20 HEURES
    Culoz - Chenôve au gymnase Falconnier.
    Serge Perrier


    Nationale 1 Express. Rétro

    Il y a pratiquement un an, le 23 novembre 2012, le Culoz BC, alors lanterne rouge, avait réalisé un exploit en disposant de Chenôve, alors second, sur la marque de 57 à 54. Les Bugistes avaient signé un départ impeccable (5/0) et avaient fait la course en tête pendant quarante minutes sous la menace constante de visiteuses accrocheuses qui étaient même parvenues à égaliser à plusieurs reprises.

    L’assistant

    Philippe Dupraz est l’assistant de Yacine Aouadi depuis trois ans. Après deux saisons en N3 à Lagnieu, il a suivi le coach à Culoz. Les deux hommes se complètent bien et ont des habitudes de fonctionnement. Philippe Dupraz se charge surtout du travail individuel des joueuses en recherche de leurs progrès techniques. Il avait effectué un gros travail dans ce sens avec Majda Ghariani lorsqu’elle était blessée.

    3

    C’est le nombre de défaites concédées par Chenôve depuis le début de saison. Les joueuses de Côte-d’Or se sont inclinées contre les trois formations classées en tête de poule. Elles ont été surprises à domicile par Colomiers (61/65), puis battues à Istres (59/61) et enfin à Villeurbanne (65/66).

    La journée. Saint-Étienne exclu, Sainte-Savine exempt

    C’est Sainte-Savine qui sera exempt lors de cette huitième journée puisque Saint-Etienne est définitivement exclu des débats de cette poule A. L’affiche de ce tour se disputera à Villeurbanne où les Rhodaniennes, leaders, recevront Colomiers, un de leurs dauphins. Istres et Geispolsheim, autres seconds, auront les faveurs du pronostic en recevant respectivement Sannois-Saint-Gratien et le Centre Fédéral. Aubervilliers, qui ne compte qu’un seul succès obtenu chez le leader, aura sans doute bien du mal à doubler la mise en Isère où la Tronche est difficile à manœuvrer.
    Le programme de ce samedi :
    15 h 30 : La Tronche - Aubervilliers.
    16 heures : Geispolsheim - Centre Fédéral.
    20 heures : Culoz - Chenôve ; Istres - Sannois-Saint-Gratien ; Villeurbanne - Colomiers.


    Posté le 14/11/2013

    Sport express - Culoz. Basket : les poussines sont en progrès

    Publié le 14/11/2013 
    à 00:41
     pa

    L’équipe poussines 1 du Culoz BC, et leur coach, Karine Roche. Photo François Ducruet
    L’équipe poussines 1 du Culoz BC, et leur coach, Karine Roche. Photo François Ducruet

    Le club dispose d’une quinzaine de jeunes dans cette catégorie, réparties en deux équipes coachées respectivement par Karine Roche et Sabrina Regnier. « Nous avons commencé le championnat depuis un peu plus d’un mois maintenant, et on affronte chaque week-end nos homologues du département. À raison de deux entraînements par semaine, les progrès se font sentir et toutes attendent impatiemment le samedi pour leur match », explique leur éducatrice Karine Roche.




    Posté le 07/10/2013

    Culoz. Basket : les U15 en forme

    Publié le 07/11/2013 
    à 19:46
     pa

    L’équipe, attentive aux conseils des coaches lors d’un temps mort. Photo François Ducruet
    L’équipe, attentive aux conseils des coaches lors d’un temps mort. Photo François Ducruet

    L’équipe U15 encadrée par Marion Remondat et Fabien Coutable réussit un début de saison prometteur.

    L’équipe caracole en tête de sa poule

    Elle caracole en tête de sa poule avec 4 victoires en autant de rencontres.
    La prochaine, le 16 novembre, risque d’être décisive avec un déplacement chez le deuxième, Meximieux.
    La victoire -même loin de ses bases- est possible de façon à ouvrir en grand les portes de la 1re série pour la suite du championnat.
    Les coaches Marion et Fabien sont à l’unisson sur leurs prestations. « Si les filles jouent avec sérieux, les victoires seront au rendez-vous car elles ont des qualités indéniables. »



    Posté le 02/11/2013

    Nationale 1 féminine. « Tout le groupe impliqué en défense »

    Publié le 01/11/2013 
    à 20:22
     pa

    Après six matchs de championnat, le coach culozien Yacine Aouadi se félicite de l’attitude de ses filles, qui répondent toutes présent dans le domaine défensif.

    « Sans les joueuses qui sortent du banc, on perd », estime Yacine Aouadi, l’entraîneur de Culoz.  Photo Serge Perrier
    « Sans les joueuses qui sortent du banc, on perd », estime Yacine Aouadi, l’entraîneur de Culoz. Photo Serge Perrier

    Ce soir, les Culoziennes ne joueront pas à Saint-Étienne, la rencontre ayant été annulée par la FFBB dans l’attente du règlement définitif de la liquidation judiciaire du club stéphanois (lire ci-dessous).
    Après six journées de championnat, les Culoziennes présentent un bilan équilibré, avec trois victoires à domicile pour trois revers à l’extérieur, là où la saison dernière, elles n’avaient compté que des défaites.
    Yacine Aouadi analyse ce début plutôt satisfaisant.
    Votre comportement à domicile est-il à la hauteur de vos attentes ?
    Je suis satisfait de nos prestations à domicile. Notre ligne de conduite depuis le début de saison est de rester invaincu à domicile. Nous avons battu de belles équipes qui s’étaient renforcées à l’intersaison. Des équipes contre qui Culoz avait perdu la saison dernière. Nous avons livré un très beau match contre Colomiers, qui n’avait pas encore perdu.
    À l’extérieur vous paraissez en difficulté.
    C’est toujours très difficile de l’emporter à l’extérieur. Les équipes qui arrivent à l’emporter régulièrement sont des formations du top 5. Pour l’heure, nos entames de match sont à l’origine de nos défaites. Notre manque d’agressivité et des attitudes défensives trop laxistes en début de rencontre nous coûtent chers, même si nous ne sommes pas loin. Nous allons ensemble trouver des solutions pour progresser à l’extérieur.
    Le déséquilibre de points marqués entre le cinq de départ et les remplaçantes est-il un problème ?
    Je pense que si nous nous concentrons uniquement sur notre attaque, nous serions en difficulté. La défense permet d’impliquer l’ensemble du groupe. Les joueuses qui sortent du banc nous permettent de maintenir la pression pendant 40 minutes. Sans elles, on perd. Nous ne sommes pas la meilleure défense du championnat mais nous nous battons à chaque rencontre. Je ne regarde pas les points marqués mais plutôt ceux de l’adversaire ainsi que le nombre de rebonds que nous perdons en priorité. Ces chiffres me paraissent essentiels pour travailler à l’entraînement.
    Propos recueillis Serge Perrier


    Saint-Étienne attend la décision

    À Saint-Étienne, le 10 octobre, le coach Sébastien Nivet et les cinq joueuses professionnelles ont été licenciées par un mandataire judiciaire. La décision en appel n’a pas encore été rendue. Mais la reprise de l’équipe fanion en Nationale 1 est plus qu’improbable. Reste à savoir si les équipes de jeunes pourront poursuivre leur championnat. La FFBB devrait statuer sur cette affaire en début de semaine prochaine.








     

    © 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308