CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr
 
 
 
 
 
 
Posté le 29/09/2012

Nationale 1 féminine.Première à domicile pour Culoz

Publié le 29/09/2012 
à 06:00 par 

Après une première sortie mi-figue, mi-raisin, Culoz doit se faire respecter dans son antre et débloquer son compteur


Charlotte Michalak et les Culoziennes sont avides d’enlever leur premier match à domicile.  Photo Serge Perrier
Charlotte Michalak et les Culoziennes sont avides d’enlever leur premier match à domicile.  Photo Serge Perrier

Le public culozien va découvrir son équipe féminine de Nationale 1 ce soir face à Colomiers.
Le premier déplacement des filles d’Olivier Mognon, samedi dernier en Saône-et-Loire, s’est soldé par une défaite prévisible chez un des favoris de la poule, Charnay.
Un match dont le coach reste plutôt satisfait : « Nous avons atteint globalement les objectifs collectifs que nous nous étions fixés. Notre première mi-temps a été plus que satisfaisante. Dans le dernier quart, nous avons un peu oublié de nous passer la balle. Certaines ont voulu jouer les superwomens, mais cela n’a bien sûr pas fonctionné. Il faut que nous soyons capables de maintenir nos formes de jeu pendant quarante minutes. Cette défaite m’a fait penser à celle subie un an plus tôt au Creusot, sauf que là-bas nous avions baissé la tête alors que samedi dernier, nous avons su réagir en fin de match. Cela confirme l’amélioration de notre mental, que nous avions pu constater lors de la saison précédente. » Pour cette seconde journée de championnat, le staff technique va redéfinir les objectifs :
« Nous pensons que certaines filles doivent donner plus statistiquement parlant ; nous serons donc davantage axés sur les performances individuelles. Il faut que l’on rentre sur le terrain avec des objectifs à ne pas oublier, en sachant bien où l’on va. Pour cette rencontre, nous devons donner du plaisir à notre public et aller chercher la gagne en se concentrant bien sur nos droits et nos devoirs. »
Sur l’adversaire du jour, Olivier Mognon ne tient pas spécialement à s’étendre, le scouting est loin d’être une priorité. Il a pu constater que cette formation était dangereuse suite à sa nette victoire (68/53) sur Villeurbanne lors du premier tour.
Sixième lors du dernier exercice, ce club de Haute-Garonne, situé dans la banlieue toulousaine, s’est donné deux ans pour accéder à la Ligue 2. Le club de l’Ain est loin de cette ambition mais le maintien passera obligatoirement par une large récolte de succès à domicile. La cueillette doit commencer dès ce soir.

Les équipes

Culoz Basket Club
4. Elodie Fayard-Rollet ; 5. Laure Coutaz ; 6. Perrine Chinal ; 7. ; 9. Cécile Colomb ; 10. Stéphanie Comte ; 11. Elodie Candy ; 12. Florence Genier ; 13. Lucja Tomczak ; 14. Charlotte Michalak ; 15. Cécile Chaboud.
Entraîneur : Olivier Mognon ; assistant : Hervé Couvé.
US Colomiers Basket
4. Marion Causse (1m69 ; 23 ans) ; 5. Alimatou Mandiang (1m88 ; 25 ans) ; 6. Anaïs Tavares (1m77 ; 23 ans) ; 7. Michelaude Auger (1m73 ; 30 ans) ; 8. Céline Delacoux (1m84 ; 25 ans) ; 9. Carole Lebouc (1m69 ; 22 ans) ; 11. Camille Fourcade (1m70 ; 20 ans) ; 12. Camille Portal (1m60 ; 20 ans) ; 14. Mathilde Restoy (1m 84 ; 20 ans) ; 16. Joëlle Hippolyte (1m84 ; 30 ans).
Blessées : Anaïs Viale et Camille Bonnet.
Entraîneur : Johann Boscher ; assistant : Jordan Battelier.




Posté le 24/09/2012

Nationale 1 FéMININE.Les Culoziennes craquent en seconde

Publié le 22/09/2012 
à 06:00 par 

Après vingt premières minutes convaincantes, les protégées d’Oliier Mognon subissent la domination de Charnay.


Perrine Chinal très en verve à Charnay.  Photo Serge Perrier
Perrine Chinal très en verve à Charnay.  Photo Serge Perrier

C’est avec un cinq (Coutaz, Fayard, Chaboud, Chinal, Tomczak), copie de l’exercice précédent en Nationale 2, que les Culoziennes abordent la saison à l’étage supérieur.

Les locales dominent outrageusement le rebond offensif, avec Lety notamment, pour se positionner en tête (8 à 4, 5 e).

Les Culoziennes accélèrent le jeu et trouvent des solutions pour rester au contact avec un tir à trois points de Fayard-Rollet (10 à 12). Rajecka inscrit trois paniers consécutifs pour donner cinq points d’avance (17 à 12) à Charnay à l’issue du premier acte.
Colomb signe son entrée avec un tir bonifié. Chaboud s’engouffre dans les espaces libres pour rapprocher les Bugistes (20 à 22, 14 e). Au quart d’heure de jeu, Tomczak met les deux formations à parité avant que Coutaz accorde un point d’avance aux joueuses de l’Ain (26 à 25). *Le jeu culozien est bien en place et pose des problèmes à une formation qui jouait les play-off de Nationale 1 en mai dernier.
Les locales doutent. Un temps mort les remet dans le sens de la marche pour leur permettre de regagner les vestiaires avec un petit pécule (32 à 29). Les protégées d’Olivier Mognon résistent encore pendant quatre minutes (36 à 39) alors que Charnay semble hausser le ton en défense.
La circulation de balle charnaysienne place dans les meilleures conditions son artillerie lourde. Elong-Epée, Belleville et Rajecka enquillent trois tirs bonifiés et Culoz cède à la demi-heure (40 à 51) après avoir perdu de sa superbe en attaque.
Alors que le banc des filles de Saône-et-Loire donne sa pleine mesure, Culoz souffre de son manque de rotation.
Les filles de Bilel Kheder multiplient les contres spectaculaires, Diallo se gave dans la raquette. L’écart se creuse et passe la barre des 20 longueurs à deux minutes du terme (64 à 43)
On pouvait alors craindre le pire pour Culoz devant la déferlante des locales.
Précises sur la ligne de réparation, les Bugistes vont limiter leur déficit à 17 unités à l’heure du compte final. Un revers logique compte tenu des forces en présence.
Coutaz et ses coéquipières ont bien réussi à mettre un grain de sable chez leur adversaire lors des vingt premières minutes. Mais il reste à trouver un second souffle pour être performant sur la durée du match.

BASKET. Les Juniors filles de Culoz remportent le challenge Fabienne Bouteille.

Photo André Couvert
Photo André Couvert

Culoz Basket : les juniors filles remportent le challenge Fabienne-Bouteille

Des quatre équipes invitées, samedi, à disputer le Challenge Fabienne-Bouteille, au gymnase Cordier, une a dominé le lot : celle des juniors filles de Culoz, qui sont évidemment à bonne école avec leur équipe fanion qui opère au niveau national.
S’imposant successivement face à Saint-Maurice-de-Gourdans (72.39), Albarine BC (53-37, puis Ambérieu BB (61.53) les jeunes culoziennes ont brillamment remporté l’épreuve devant Albarine et Ambérieu qui, avec sa toute nouvelle formation qui va débuter prochainement en DF4, a su donner, une très belle réplique aux lauréates.
Sous la houlette de Jean-Michel Chantereau, ce challenge Fabienne-Bouteille s’est déroulé parfaitement, rappelant le souvenir de cette ancienne joueuse qui était née le 17 décembre 1960 et malheureusement disparue le 12 novembre 1999 après avoir joué sous les couleurs de l’ASCA, et entraîné les différentes équipes de jeunes du club local.



Posté le 23/09/2012

LA FICHE - BASKET-BALL. N1 FÉMININE (1 RE JOURNÉE).Une salve à trois points

le 23/09/2012 à 05:00 par F. André (CLP)  
Avec dix points à son compteur en fin de rencontre, Awa Diallo a permis à son équipe de prendre définitivement l’ascendant. Photo Philippe Monperrus.
Avec dix points à son compteur en fin de rencontre, Awa Diallo a permis à son équipe de prendre définitivement l’ascendant. Photo Philippe Monperrus.

Accrochées pendant une mi-temps (32-29), les Charnaysiennes se sont envolées après la pause grâce à une adresse retrouvée.
C’est avec fébrilité que les Charnaysiennes abordaient cette première rencontre face à Culoz, un promu qui démontrait d’ailleurs qu’il n’était en rien impressionné (0-2, 2 e). Mais comme souvent en pareil cas, c’est l’adresse extérieure de Clémentine Elong-Epée qui libérait Charnay (3-2, 3 e), bien imitée ensuite par Margot Léty malgré un marquage serré (8-4, 5 e). Quant à la Slovaque Adriana Cavojska, elle signait immédiatement sa première entrée en jeu sous son nouveau maillot charnaysien par deux points (10-6, 7 e). Bien que gêné par la vivacité de la meneuse adverse Laure Coutaz, le CBBS parvenait tout de même à faire la course légèrement devant (17-12, 10e).
Toujours fébriles en attaque, les joueuses de Bilel Kheder réussissaient par contre à monter en puissance en défense. Non sans être sanctionnées en termes de fautes. Pour preuve, Charlotte Ducos rejoignait rapidement le banc après sa troisième faute (12 e). Du coup, le CBBS desserrait son étau et Culoz en profitait pour revenir au score grâce à ses intérieures (22-22, 15 e). Et même pour prendre à nouveau les devants au score (25-27, 18 e).
Bien que sonnées par ce soudain revirement de situation, les Charnaysiennes trouvaient les ressources mentales pour réagir. Grâce à leur 7-0 infligé aux visiteuses (30-27, 19 e), elles atteignent la pause nanties d’un léger avantage (32-29, 20 e).

Une salve à trois points

De retour sur le parquet, Charlotte Ducos ne tardait pas à s’illustrer et donnait un nouvel influx à son équipe (39-33, 23 e). Comme Laure Belleville, Clémentine Elong-Epée puis Dasa Rajecka brillaient successivement à 3 points (47-36, 26 e), les supporters du CBBS pouvaient enfin respirer un peu mieux (49-36, 28 e).
Avec un capital de 11 points d’avance à l’entame du dernier quart-temps (51-40, 30 e), Charnay voyait son horizon enfin s’éclaircir.
De plus en plus tenaces en défense, ce qui devrait être à nouveau cette saison la marque de fabrique charnaysienne, les locales se montraient enfin intraitables en attaque (53-40, 34 e puis 57-43, 35e e). Tout particulièrement Awa Diallo dont l’adresse dans la raquette permettait de franchir les 20 points d’avance (64-43, 38 e). Sans oublier deux superbes contres d’Emilie Laurent.
Mais la faute technique donc écopait le banc charnaysien permettait aux visiteuses de réduire le score dans les derniers instants de la partie. Encourageant néanmoins pour un début !
CHARNAY – CULOZ : 66-49
A Charnay-les-Mâcon : Charnay b. Culoz 66 à 49 (17-12, 15-17, 19-11, 15-9). Arbitres : MM. Denave et Salaheddine.
CHARNAY : Rajecka 14, Diallo 10, Léty 10, Elong-Epée 9, Belleville 8, Ducos 7, Cavojska 6, Telliam 2, Laurent 0 et Meite 0. 24 fautes personnelles. Une joueuse éliminée : Belleville (40 e).
CULOZ : Chinal 12, Coutaz 11, Chaboud 11, Colomb 5, Tomczak 5, Fayard-Rollet 3 et Genier 2. 16 fautes personnelles.


CHARNAY-LÈS-MÂCON

Basket : le CBBS doit oser et avoir du Culoz

le 22/09/2012 à 05:00 par Fabrice André (CLP) 

Toutes les Charnaysiennes seront à l’unisson des conseils   de leur entraîneur Bilel Kheder afin de marquer les esprits   dès le début de saison.  Photo F. A (CLP)
Toutes les Charnaysiennes seront à l’unisson des conseils de leur entraîneur Bilel Kheder afin de marquer les esprits dès le début de saison.  Photo F. A (CLP)

Impatientes d’en découdre après une intense préparation, les équipes seniors du Charnay Basket Bourgogne Sud vont enfin pouvoir se tester en compétition après de multiples matches amicaux encourageants.

Ce soir, à 20 h, l’équipe fanion abordera la poule A de Nationale 1 féminine parmi les prétendants au podium. La réception au Cosec de Culoz, l’un des promus, devrait permettre aux joueuses de Bilel Kheder d’engranger un premier succès, dont on connaît l’importance en termes de confiance (voir nos pages sportives départementales). Un rendez-vous à ne pas manquer, puisque le coup d’envoi sera donné par Joffrey Lauvergne, intérieur chalonnais champion de France, la présence d’autres joueurs de l’Elan n’étant pas à exclure dans les gradins.
Dimanche, l’équipe réserve, désormais composée essentiellement d’ex-cadettes France, débutera à Bligny-lès-Beaune son championnat de Ligue régionale.
Dans le même temps, le 3 e et nouveau collectif féminin fera ses grands débuts en Excellence régionale à Paray-le-Monial.
Mais le CBBS, c’est aussi une équipe seniors masculine qui tentera cette saison de retrouver le haut de tableau de Prénationale. Pour cela, les joueurs d’Olivier Christophe seraient bien inspirés de débuter par un succès avec la réception demain, à 15 h 30, du CSL Dijon, le collectif ayant encore des progrès à réaliser pour mieux se trouver sur le parquet.

BASKET-BALL - N1FL’expérience face au culot

le 22/09/2012 à 05:00 par Fabrice André (CLP)

Comme lors des playoffs 2011, Awa Diallo et Emilie Laurent retrouvent leur ex-coéquipière Florence Genier (n°10).  Photo F. A.
Comme lors des playoffs 2011, Awa Diallo et Emilie Laurent retrouvent leur ex-coéquipière Florence Genier (n°10).  Photo F. A.

Au grand complet, les Charnaysiennes sont impatientes d’en découdre mais sont prévenues. Elles ont un statut à assumer.

Les Charnaysiennes, au grand complet pour ce premier match, sont impatientes d’en découdre mais sont prévenues. Après deux qualifications consécutives en playoffs, le CBBS fait office aux yeux de ses futurs adversaires d’équipe à battre.
« Toutes les équipes que nous allons affronter auront comme point commun d’avoir le couteau entre les dents. Elles n’auront rien à perdre et chercheront la perf », clame Bilel Kheder. À commencer par Culoz que le CBBS accueillera ce soir. Un promu qui ne visera que le maintien mais qui demeure en pleine confiance après être passé de la N3 à la N1 en deux saisons seulement.

Où s’arrêtera Culoz ?

Reste à savoir si la marche qui permet d’évoluer au 3 e échelon national n’est pas trop élevée pour l’équipe de l’Ain dont l’effectif, tout comme celui du CBBS, est resté relativement stable. Les repères collectifs sont donc déjà en place.
En effet, outre le retour à la compétition de Charlotte Michalak, Culoz s’est offert les services de l’une des plus grandes basketteuses françaises en la personne de… Florence Genier et ses 196 cm. L’ex-intérieure du CSP Rezé se rapproche ainsi de sa Savoie natale et retrouvera ses anciennes coéquipières charnaysiennes avec lesquelles elle a conservé des contacts réguliers.
« Cette saison, le danger sera de ne pas se faire surprendre. Il ne faudra pas tomber dans la précipitation, maîtriser l’environnement car beaucoup d’attentes reposent sur mes joueuses », conclut Bilel Kheder, plus que jamais convaincu que cette saison pourrait être celle de toutes les satisfactions. à commencer ce soir ?
Match à 2 0 heures au Cosec de Charnay-les-Mâcon.



Posté le 22/09/2012

Nationale 1 féminineCe soir à 20 heures.Baptême du feu difficile pour Culoz

Publié le 22/09/2012 
à 06:00 par 

Pour ses débuts dans la division, le Culoz BC effectue un déplacement court, mais difficile, à Charnay-lès-Mâcon.


Colomb, suivi du regard par Chaboud et Chinal, joueront ce soir à Charnay.  Photo Serge Perrier
Colomb, suivi du regard par Chaboud et Chinal, joueront ce soir à Charnay.  Photo Serge Perrier

Les Culoziennes vont effectuer leurs débuts en Nationale 1 à l’extérieur. Le déplacement sera de courte amplitude. Clles se rendront à Charnay-les-Mâcon.
Cette équipe de Saône-et-Loire est rompue aux joutes de la Nationale 1 et même mieux puisqu’elle reste sur deux qualifications en play-off. L’ambition de franchir enfin le Rubicon, qui mènerait les joueuses de Bourgogne en Ligue 2, est sur toutes les lèvres. A commencer par celles de l’entraîneur Bilel Kheder : « On s’y est déjà préparé. On a réfléchi à cette éventualité, travaillé dessus. Progresser, c’est aussi être capable de regarder au-dessus. »
Les matches amicaux, tous soldés par autant de victoires sur des formations comme Villeurbanne, Chenove (qui ont dominé Culoz) sont autant d’indicateurs sur les possibilités des Charnaysiennes qui aborderont ce championnat avec un maximum de confiance.
Le staff technique et les joueuses bugistes savent que ce court périple ne sera pas une sinécure. Les joueuses de l’Ain n’aborderont pas cette rencontre en victimes expiatoires. Olivier Mognon s’est clairement exprimé : « Nous allons nous concentrer sur notre jeu. La pression nous la laisserons sur les épaules des favoris. Nous jouerons notre va-tout en faisant tout pour mettre le bazar chez les favoris. »
Culoz BC.- Elodie Fayard-Rollet, Laure Coutaz, Perrine Chinal, Cécile Colomb, Stéphanie Comte, Lucile Chaboud, Elodie Candy, Lucja Tomczak, Charlotte Michalak, Florence Genier.
> CHARNAY - CULOZ
Samedi à 20 heures.



Posté le 20/09/2012

Nationale 1 féminine Culoz BC.« Bien nous comporter chez les amateurs et foutre le bazar chez les pros »

Publié le 20/09/2012 
à 06:00 par 

Au carrefour du monde amateur et du monde professionnel, Culoz jouera en Nationale 1 avec la volonté de se maintenir tout en jouant sans complexe contre les grosses écuries. Explications avec l’entraîneur, Olivier Mognon.

Photo DR
Photo DR

Olivier Mognon a pris les rênes de la formation culozienne après avoir partagé le coaching avec Jean-Pierre Dequatre la saison dernière. C’est un groupe qu’il connaît bien. Il sera assisté dans sa tâche par Hervé Couvé et par un préparateur physique Didier Dris. Il nous fait part de ses réflexions à l’orée de cette saison en Nationale 1.
Comment s’est passée la préparation ?
Nous avons axé la préparation sur le physique. Ce sera le fil rouge de notre travail pendant toute la saison. Nous avons un enjeu important : éviter les blessures. Nous serons donc à l’écoute des corps pour éviter tout désagrément sachant que les filles doivent faire beaucoup de kilomètres pour venir s’entraîner et que part ailleurs, elles ont quasiment toutes une occupation professionnelle. Lors de nos matches de préparation, nous avons eu une petite progression. Souvent nous avons joué dans le dur et nous avons évité de montrer nos formes de jeu. Notre dernière sortie face à Villeurbanne où nous l’avons emporté de six points, est rassurante. Nous terminons sur une note positive et cela est bien pour la confiance.
Etes-vous satisfait de votre recrutement ?
Charlotte Michalak revient à la compétition après avoir reçu l’aval du chirurgien, suite à un accident de voiture. Sa capacité de dribbler, son habileté et son adresse à trois points lui permettent de jouer en 1 ou en 2. Sa vision du jeu et sa qualité de passes sont intéressantes. Notre grande intérieure, Florence Genier, va être précieuse pour asseoir notre rebond défensif et pour afficher de la dissuasion. Son état d’esprit est excellent. Nous devrons être patients pour la voir plus opérationnelle dans le domaine offensif. Son travail va finir par payer car on sait que pour les grands gabarits cela demande plus de temps.
Quels sont les objectifs de la saison ?
Nous sommes le petit poucet, promu après avoir réalisé la surprise l’an passé. Nous atteignons nos limites compte tenu de notre situation géographique et du fait que nos filles travaillent. Il y aura deux championnats : celui des équipes professionnelles visant la montée en Ligue 2, et celui des formations amateurs qui voudront éviter la relégation. Nous voulons bien nous comporter chez les amateurs et foutre le bazar chez les pros. Notre groupe répond bien mentalement. Nous avons des compétitrices qui suivent les consignes et savent s’adapter. Sans fausse modestie, nous annonçons l’objectif de nous maintenir avec l’ambition que les filles se fassent plaisir et que l’on donne du plaisir au public.



Posté le 17/09/2012

Et aussi - Culoz.Culoz Découverte du basket pour de futurs champions

Publié le 17/09/2012 
à 06:00 par 

Photo Lucette Merley
Photo Lucette Merley

Découverte du basket pour de futurs champions

Samedi matin à la salle Jean-Falconnier, une dizaine de jeunes pousses sont venues à la découverte du basket à l’invitation de Stéphanie et du CBC. Partagés en ateliers dirigés par Stéphanie et Habiba, ils ont pu s’essayer à divers jeux avec la balle orange. Diplômes et médailles les ont récompensés.


Posté le 16/09/2012

Open fémin'Ain.Toulouse surprend Lyon

Publié le 16/09/2012 
à 06:00 par 

Finale

Toulouse Métropole Basket bat Union Lyon Basket Féminin 76 à 65 (22 à 17, 36 à 29, 57 à 52).
Pour Toulouse : Visgaudaite, 10 points (2 fautes) ; Degorces, 2 (1) ; Legoupil, 13 (4) ; Adams, 22 (4) ; Medenou, 7 (1) ; Gay, 12 (3) ; Lokoka, 10 (3).
Pour Lyon : Plagnard, 2 (2) ; Plust, 16 (4) ; Ardon, 2 (1) ; Sy, Diop, 13 (3) ; Chevaugeon, 13 (2) ; Page, 17 (2) ; Prodrug, 2 (3).
Retour gagnant dans l’Ain pour l’entraîneur Matthieu Chauvet qui gagne l’Open avec le promu toulousain en tête de bout en bout : « Malgré notre manque de rotations, nous avons mis beaucoup d’intensité en étant solide en défense et en alternant bien jeu intérieur et jeu extérieur. Quand elles sont revenues nous avons réussi à garder le cap en conservant notre stabilité. »

Pour la troisième place

Lattes-Montpellier bat Charleville-Mézières 71 à 63 (18 à 19, 39 à 32, 66 à 48).
Pour Montpellier : Turcinovic, 0 point (0 faute) ; Bremont, 4 (2) ; Cata-Chitiga, 6 (1) ; Lawson-Wade, 13 (1) ; Robert, 25 (2) ; Lelas, 4 (2) ; Skrela, 2 (2) ; Hero, 0 (0) ; Sacko, 17 (4).
Pour Charleville : Bouderra, 8 (1) ; Pagnier, 7 (2) ; Mosch, 15 (1) ; Dimitova, 6 (2) ; Diawara, 21 (4) ; Sene, 2 (0) ; Diop, 0 (4) ; Bonnan, 4 (2).


OPEN FÉMININ’AIN LAURENT BUFFARD (UNION BASKET LYON).

Publié le 16/09/2012 
à 06:00 par 

« Rien ne sera facile »

Fort du revers de son équipe face au promu toulousain, Laurent Buffart ne veut pas de l’étiquette de favori.

Laurent Buffard et Lyon visent une place en coupe d’Europe.   Photo Serge Perrier
Laurent Buffard et Lyon visent une place en coupe d’Europe. Photo Serge Perrier
Laurent Buffard est arrivé aux commandes de l’Union Lyon Basket Féminin à l’intersaison. Repêchée en Ligue, la formation lyonnaise a récupéré l’ossature du défunt club de Challes-les-Eaux, demi-finaliste du championnat de France au printemps dernier.
L’amalgame entre les ex-Savoyardes et les Lyonnaises conservées dans l’effectif semble sur la bonne voie si on en juge par les matches de préparation où les Rhodaniennes n’ont subi qu’un seul revers d’un point contre le tenant du titre Bourges. Laurent Buffard fait le point après l’Open Fémin’Ain.
Comment jugez-vous votre équipe sur ce tournoi ?
Malgré notre succès en demi-finale face à Montpellier, tout n’a pas été parfait comme les 18 balles perdues. Il faut dire que l’Américaine Mims (ndlr : MVP de la Ligue féminine la saison dernière avec Challes) n’est pas là, qu’Audrey Sauret est blessée. En finale, de surcroît, nous n’avions pas Bar et notre meneuse Plagnard était au bout du rouleau après le match de la veille. Ce n’est pas grave. C’est même très bien à une semaine de l’Open de Ligue. Cela va éclairer notre chantier pour parcourir tout le chemin qui nous reste à faire. Ceci dit, nous avons vu qu’il faudra compter avec le promu toulousain qui joue très bien au basket.
On vous donne parmi les favoris pour le titre. Qu’en pensez-vous ?
La finale de ce soir (ndlr : hier au soir) nous montre que rien ne sera facile. Nous aurons fait une bonne saison au mois de mai, pas avant. D’ici là, les blessures, les excès de confiance peuvent nous perturber dans un championnat où il n’y aura pas d’équipes faciles. Nous visons une place européenne pour la saison suivante. Pour cela, il faudra terminer dans les six premiers. J’ai un groupe de compétitrices qui ne lâchent rien. Dans la difficulté, elles sont capables de réagir et d’être performantes.
Quel regard avez-vous sur l’organisation du tournoi ?
Il a été d’une grande qualité logistique. Tout a été respecté à la lettre. L’organisation a été parfaite. Pour nous, c’est très bien car nous nous rapprochons de la haute compétition avec deux rencontres contre des équipes de Ligue.


Posté le 15/09/2012

Culoz Grande journée basket aujourd’hui à la salle Jean-Falconnier

Publié le 15/09/2012 
à 06:00 par 

L’équipe 1 du CBC à l’entraînement. Photo Lucette Merley
L’équipe 1 du CBC à l’entraînement. Photo Lucette Merley

Aujourd’hui est une des grandes journées du début de saison pour le Culoz BC. Dès ce matin, la salle Jean-Falconnier sera en effet ouverte dès 9 h 30 à toutes les jeunes filles ou garçons nés entre 2000 et 2008 afin de faire découvrir le basket aux plus jeunes. Les éducateurs attendront les jeunes pousses afin de leur faire toucher du bout des doigts le Basket… L’effet JO va-t-il se ressentir ? L’après-midi, place aux professionnelles ! Pour la quatrième année consécutive le CBC organisera les finales de l’Open Fémin’Ain regroupant Montpellier, Charleville, Toulouse et Lyon qui évoluent au plus haut niveau national du Basket féminin. À huit jours du coup d’envoi de la saison en Ligue, elles feront leurs derniers réglages et peaufineront leur préparation. Le Culoz BC qui avait validé en juin dernier la reconduction de cet événement ne regrette pas son engagement. « On se doit de mettre le basket féminin dans la lumière, c’est important de relayer l’engouement suscité par l’équipe de France de Basket féminin, qui plus est, nous aurons deux de ces représentantes à Culoz !», explique le président Comte.
Première rencontre à 16 h 30, la seconde
à 18 h 30, le prix d’entrée est fixé à 6 euros.



Open fémin’ainedwige EDWIGE-LAWSON.« Pas encore rodé collectivement »

Publié le 15/09/2012 
à 06:00 par 

Edwige Lawson-Wade apprécie l’engouement suscité par les JO.   Photo Catherine Aulaz Alexia Plagnard et les Lyonnaises joueront la finale ce soir.
Edwige Lawson-Wade apprécie l’engouement suscité par les JO. 
Alexia Plagnard et les Lyonnaises joueront la finale ce soir.
Photo Catherine  Aulaz 
La médaillée d’argent aux jeux Olympiques de Londres était donc sur le parquet de la JL Bourg hier soir alors que sa compère de l’équipe nationale Émilie Gomis, Montpelliéraine également, était au repos suite à un mollet récalcitrant.
Comment s’est passée cette période post-olympique ?
J’ai bien récupéré. Contrairement à d’autres athlètes je n’ai pas fait de dépression après les Jeux Olympiques. J’ai retrouvé mon mari et ma famille. Je suis allé à New York. Après trois semaines de détente, j’ai repris normalement l’entraînement avec mon club. J’ai pu constater que l’on avait donné beaucoup de plaisir aux gens. De ce fait nous sommes beaucoup sollicitées dans chaque salle où nous passons, comme ce soir à Bourg. Je n’avais jamais vu un tel engouement auparavant. Cette reconnaissance du basket féminin est une très bonne chose pour notre sport.
Comment analysez-vous votre défaite de ce soir ?
Nous avons eu du mal. Nous n’avons pas tenu quarante minutes en craquant après la pause. Il faut que l’on retrouve la forma physique pour être prête dans une semaine pour l’Open de Ligue à Paris où nous jouerons Toulouse. Nous sommes en pleine préparation et je crois qu’actuellement nous sommes fatiguées après une succession de séances d’entraînement et de matches amicaux. Notre effectif a beaucoup évolué et nous n’avons pas eu encore assez de temps pour roder notre collectif. En face Lyon, qui a récupéré l’ossature de l’équipe de Challes-les-Eaux de la saison dernière, est une formation très complète avec tous les postes qui sont doublés. Ce sera un de nos adversaires les plus sérieux dans la course au titre cette saison tout comme Bourges.
Quel regard avez-vous sur votre coéquipière Mégane Héro qui a débuté dans l’Ain ?
J’aime bien cette joueuse car elle s e donne à fond chaque fois qu’elle joue avec nous et à l’entraînement. Elle fait partie des douze joueuses de notre équipe. J’aime bien son caractère de battante.
Propos recueillis par Serge Perrier



Posté le 14/09/2012

Open féminin Matthieu Chauvet (toulouse).« L’Ain est très cher à mon coeur »

Publié le 14/09/2012 
à 06:00 par 

À la tête de Toulouse, Mathieu Chauvet revient dans un département où il a véritablement lancé sa carrière d’entraîneur.

Matthieu Chauvet est de retour à Bourg, à la tête de Toulouse qu’il a emmené en Ligue 1.  Photo d’archives l’Union de Reims
Matthieu Chauvet est de retour à Bourg, à la tête de Toulouse qu’il a emmené en Ligue 1. Photo d’archives l’Union de Reims
Matthieu Chauvet sera de retour dans l’Ain ce soir à la tête d’une formation de Ligue, Toulouse, qu’il a hissée à ce niveau à l’issue du Final Four de Ligue 2 au printemps dernier.
C’est à Bourg qu’il a écrit les premières pages de son CV d’entraîneur. À la JL Bourg pour commencer, avec la sélection de l’Ain benjamines et son titre national, puis à Carriat qu’il quitta en 2003. Il évoque ses débuts et ses attaches dans l’Ain.
Quel a été le point de départ de votre passion ?
À 14 ans, j’aidais ma mère à l’école de basket à Tours. L’année suivante j’ai eu la responsabilité d’une équipe où j’entraînais ma sœur Charlotte. Nous avons même gagné la coupe poussines d’Indre-et-Loire. Je suis donc tombé très tôt dans la marmite. J’ai rapidement été passionné par cela. J’ai arrêté de jouer en cadets car, ce qui m’intéressait, c’était de transmettre, notamment à des filles qui s’avèrent être plus réceptives. Mes parents m’ont permis de m’épanouir pleinement.
Qu’avez-vous gardé de votre passage dans l’Ain ?
Des rencontres qui m’ont permis de me construire. Celle avec Louis Malecki qui m’a permis de prendre une équipe à la JL Bourg et qui m’a beaucoup appris avec sa sagesse. Celle avec Pierre Murtin qui m’a beaucoup appris de son enthousiasme à entraîner et avec qui on apprend tous les jours. Celle d’Alain Thinet, puisque j’ai assisté à nombre de ses séances d’entraînement que je garde toujours dans un coin de ma tête. Enfin, celle de Raymond Roediger qui m’a permis de mettre de l’ambition dans mon basket en me donnant les moyens de prétendre à la montée en Nationale 1. Je n’oublie pas d’où je viens et cela me fait super-plaisir de coacher dans la salle de la JL Bourg. Cela me comble de joie car l’Ain est très cher à mon cœur.
Quel est votre regard sur le basket dans l’Ain ?
J’ai du mal à pouvoir suivre l’actualité du basket dans l’Ain en raison de mon éloignement, mais surtout du travail de scouting qui me prend beaucoup de temps. J’ai des nouvelles en discutant avec mes parents qui sont des acteurs du basket départemental. Sans parti pris, je pense que l’élection de mon père à la présidence va aller dans le sens de la continuité des actions mises en place par Jean-Pierre Gomez et qui ont fait beaucoup avancer les choses.
Communiquez-vous avec votre frère et votre sœur, également entraîneurs ?
Pas énormément, mais nous échangeons surtout des textos quand ils traversent des moments difficiles. Marion est passionnée de bénévolat, mais se dirige vers l’enseignement. Pierre est plus sur mon modèle, mais il n’a pas encore choisi sa voie. Comme moi, ils sont tombés très tôt dans la marmite.


Posté le 12/09/2012

Open fémin’ain (14 septembre à bourg – 15 septembre à culoz).Lattes-Montpellier pour un 3 ème  titre

Publié le 12/09/2012 
à 06:00 par 

Une semaine après l’Ain Star game remporté par l’Elan Chalon, c’est au tour des filles de la Ligue féminine de basket de peaufiner leur préparation dans l’Ain. La quatrième édition de l’Open Fémin’Ain démarre vendredi avec Edwige Lawson et Elimie Gomis, deux médaillées d’argent aux JO, en tête d’affiche.

Emilie Gomis, l’une des médaillées d’argent à Londres, sera dans l’Ain avec Lattes-Montpellier.  Photo Maxppp
Emilie Gomis, l’une des médaillées d’argent à Londres, sera dans l’Ain avec Lattes-Montpellier. Photo Maxppp
A huit jours du coup d’envoi de la saison en Ligue féminine de basket, quatre pensionnaires du plus haut niveau français, seront à Bourg (vendredi) et Culoz (samedi) pour peaufiner leur préparation sur la quatrième édition de l’Open Fémin’Ain.
Le comité qui a validé en juin dernier la reconduction de cet événement qui reste pourtant confidentiel, ne regrette pas son engagement. Et le parcours exceptionnel de l’équipe de France féminine aux JO de Londres lui a donné raison.
« C’est important pour un comité de relayer l’engouement susciter par les équipes de France. On se doit de mettre le basket féminin dans la lumière » résume Gérald Chauvet qui a succédé en juin à Jean-Pierre Gomez à la tête du département.
Les remerciements de Jean-Pierre Suitat, le président de la Fédération française de basket, sont venus aussi conforter les élus sur la voie à suivre.
L’Ain a un savoir-faire en matière d’organisation, les bénévoles l’ont encore prouvé en juin en accueillant l’équipe de France lors de sa préparation au tournoi de qualification olympique. Un moment qu’Edwige Lawson-Wade n’a pas oublié.
Celle qui évolue sous le maillot de Lattes-Montpellier depuis deux saisons, est maintenant une habituée des parquets du département. Et comme la meneuse tricolore a été rejointe cette année par Emilie Gomis, le public aura droit à deux internationales argentées.
Le vice-champion de France en titre, qui a remporté deux fois l’Open, viendra chercher la passe de trois, face à l’Union Lyon basket (13 e de la saison 2011/2012), Charleville (9 e) et Toulouse (promu). Un plateau quasi entièrement renouvelé qui ne manquera pas d’intérêt, avec un peu de couleur locale. On retrouvera Matthieu Chauvet, le fils du président du Comité de l’Ain, à la tête de l’équipe de Toulouse. Mais aussi Mégane Héro (Viriat) qui a suivi toute la préparation de Lattes-Montpellier.
> BILLETTERIE
Pack 2 jours : 10 euros.
6 euros la soirée


Posté le 10/09/2012

Nationale 1 féminine tournoi de rumilly.Culoz souffre puis se requinque

Publié le 10/09/2012 
à 06:00 par 


Au tournoi de Rumilly, les Culoziennes ont débuté par un match compliqué contre leurs futures rivales de Nationale 1 : Chenôve.
Les protégées d’Olivier Mognon ont concédé vingt et un points à l’issue d’une prestation peu convaincante. Peu à peu, les Bugistes se sont réveillées et sont sorties de leur torpeur en disposant de Genève (67 à 54) et d’Annemasse (69 à 52). Cette dernière prestation a semble-t-il rassuré Olivier Mognon et sa troupe qui recevront Villeurbanne vendredi soir pour leur ultime match de préparation.

Résultats

Chenove bat Culoz 74 à 53 (24/14, 42/28, 66/36).
Pour Culoz : Fayard 11 points ; Coutaz 7 ; Tomceak 17 ; Genier 4 ; Michalak 8 ; Chaboud 6.
Culoz bat Genève 67 à 54 (23/16, 35/26, 54/37).
Pour Culoz : Fayard 10 ; Coutaz 4 ; Tomczak 20 ; Genier 22 ; Chinal 6 ; Colomb 2 ; Comte 3.
Culoz bat Albertville 69 à 52 (16/15, 36/27, 53/39).
Pour Culoz : Fayard 7 ; Coutaz 8 ; Tomczak 18 ; Genier 4 ; Michalak 6 ; Chaboud 10 ; Chinal 11 ; Colomb 3 ; Comte 2.


Tournois de Viriat.BC Dombes et Caluire lauréats

Publié le 10/09/2012 
à 06:00 par 

Nationale 3 et Région se côtoyaient sur les gymnases de Viriat.

Dimanche à Viriat, le tournoi, de Nationale 3 féminine avec l’Union Féminine Bresse Basket, a cohabité avec un tournoi de niveau régional regroupant quatre formations de l’Ain.
Dans ce dernier, c’est le BC Dombes, promu en RF 3, qui a damé le pion en finale à la réserve locale, pensionnaire de RF2. La réserve culozienne décroche la troisième place contre Montluel.
En Nationale 3, l’UF Bresse Basket a fait bonne impression en demi-finale en écartant la réserve du FC Lyon avant de piocher en finale face à Caluire.
La coach Sandrine Goutard se montrait satisfaite : « Seule la première mi-temps de la finale m’a déçu. Pour le reste j’ai été satisfaite du travail en défense et physiquement je nous trouve bien. Nous avons un peu de mal en attaque mais le jeu libre nous a permis de nous en sortir. »

Tournoi nationale 3

Demi-finales : Caluire bat Chalon 73 à 40 ; UF Bresse Basket bat FC Lyon (2) 64 à 46.
Pour UFBB : Roulin 7 pts ; Flatot 1 ; Voitot 9 ; Grepelut 1 ; Camuset 8 ; Badet 15 ; Place 5 ; Boyer 2 ; Perrin 9 ; Charvet 7.
Finale : Caluire bat UFBB 73 à 56 (20/19, 44/24, 64/39).
Pour UFBB : Panier 8 ; Flatot 7 ; Voitot 12 ; Camuset 7 ; Badet 6 ; Debenay 1 ; Place 3 ; Boyer 3 ; Perrin 2 ; Charvet 7.
Pour la troisième place : Chalon bat FC Lyon (2) 65 à 60.

Tournoi régional

Demi-finales : BC Dombes (RF3) bat Culoz BC (2) (RF 3) ; Viriat (2) (RF 2) bat Montluel (RF 3) 58 à 53.
Finale : BC Dombes bat Viriat (2) 55 à 46 (11/10, 26/24, 43/38).
Pour la troisième place : Culoz (2) bat Montluel 61 à 60.


Posté le 03/09/2012

Préparation.Culoz (NF1) et la JL Bourg (NM3) battus

Publié le 03/09/2012 
à 06:00 par 

Culoz s’incline

À Villeurbanne, Villeurbanne bat Culoz 68 à 50 (23 à 16, 39à 20, 52 à 34).
Pour Culoz : Fayard, 7 points ; Chinal, 12 pts ; Comte, 5 pts ; Chaboud, 4 pts ; Genier, 2 pts ; Tomczak, 14 pts ; Michalak, 4 pts ; Belmoussa, 2 pts.
Pour leur premier match de préparation à Villeurbanne, futur adversaire en Nationale 1, les Culoziennes se sont inclinées. Le coach Olivier Mognon se montrait cependant satisfaitn du fait des absences de Laure Coutaz et de Cécile Colomb, mais aussi de la bonne réaction de ses filles qui ont enlevé la seconde mi-temps après un second quart difficile.



Posté le 02/09/2012

Culoz Basket : l’heure de la reprise pour les jeunes

Publié le 02/09/2012 
à 06:00 par 

Florence et Charlotte, les nouvelles recrues.  Photo Lucette Merley
Florence et Charlotte, les nouvelles recrues. Photo Lucette Merley


Les seniors féminines 1 et 2 poursuivent leurs préparations sous la houlette d’Olivier Mognon et d’Hervé Couvé. Les deux nouvelles recrues – Florence Genier, intérieure mesurant 1,97 m et Charlotte Michalak au poste 1-2 - sont désormais bien intégrées. Les rencontres amicales, comme le tournoi de Rumilly, doivent peaufiner les stratégies. « Nous sommes sereins » affirme le coach Olivier.
Les jeunes de l’école de basket, conduites par Stéphanie Comte, reprendront quant à elles les entraînements dès mercredi 5 septembre à la salle Jean-Falconnier.
Horaires des entraînements
Les mercredis à partir du 12 septembre : de 14 à 15 heures pour les Baby (2006-2008) et de 15 heures à 16 h 15 pour les mini-poussin (e) s (2004-2005).
Lundi Poussin (e) (2002-2003) : les lundis de 17 h 30 à 19 heures, les jeudis de 17 h 30 à 19 heures.
Les benjamines (2000-2001) : les mardis de 17 h 30 à 19 heures et mercredis de 16 h 15 à17h30.
Les minimes (1998-1999) : les mardis de 19 heures à 20 h 30 et vendredis de 17 h 30 à 19 heures.
Les cadettes : les lundis de 19 heures à 20 h 30 et mercredis de 17 h 30 à 19 heures.





























































































 

© 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308