CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr
 
 
 
 
 
 

Posté le 27/03/2013

NATIONALE 1 FÉMININE Laure Coutaz (CULOZ BC). «A Feytiat pour gagner»

Publié le 26/03/2013 
à 19:19 pa

La capitaine de Culoz Laure Coutaz n'est jamais aussi bonne que sous la pression. Elle entend encore le montrer à Feytiat pour le match décisif du maintien.

Laure Coutaz fer de lance de l'attaque culozienne.  Photo Serge Perrier
Laure Coutaz fer de lance de l'attaque culozienne.  Photo Serge Perrier

Capitaine du Culoz BC, Laure Coutaz parle de cette fin de saison de Nationale 1 où l’objectif est de se maintenir sportivement.
Comment avez-vous vécu le changement d’entraîneur ?
Très difficilement. Nous avons eu beaucoup de mal à comprendre. Nous pensons que, sportivement, ce choix n’était pas judicieux. Surtout à un moment où nous allions jouer contre les équipes de bas de tableau. Nous pensions avoir besoin d’Olivier Mognon pour ces derniers matches. Nous avons pris un coup sur la tête, mais nous n’avons pas eu le choix. Nous sommes restées soudées et nous nous battons pour l’équipe et pour Olivier, avec qui nous avions très bien travaillé. Heureusement que Hervé Couvé a eu la gentillesse de ne pas nous abandonner.
Quel regard portez-vous sur le match contre Istres de samedi dernier?
Nous avons bien pris ce match. Nos actions étaient bonnes. Mais nous avons péché à la finition en première mi-temps. Avec plus de réussite, nous aurions pu mener de plus de dix points. Du coup, à la pause, nous avions confiance en nos moyens et en nos chances de victoire. Personnellement, j’ai douté dans les vingt premières minutes. J’étais crispée aux lancers et j’ai essayé d’oublier à la mi-temps. J’ai continué à faire ce que je savais faire et cela a fini par rentrer. Tant mieux !
Comment appréhendez-vous la dernière rencontre à Feytiat ?
Dans la difficulté, nous nous servons de l’expérience acquise lors des montées précédentes. Même si cela est plus difficile lorsque l’on perd souvent, car la spirale de la défaite est usante et nous fait perdre confiance. Nous voulons montrer que l’on a notre place en Nationale 1. Nous allons à Feytiat pour gagner. Moin j’adore ce genre de match à pression. Je fais du basket pour vivre des moments comme ceux-là. Nous allons nous battre ensemble pour ne pas avoir de regrets. Notre problème sera la gestion du long déplacement.
Propos recueillis Serge Perrier

Nationale 1 féminine. Maintien mode d’emploi

Les deux formations classées dernière et avant-dernière de chaque poule de Nationale 1, descendent en Nationale 2. Suite à sa défaite à domicile contre Chenôve, Villeurbanne hérite de la dernière place de la poule A, quels que soient les résultats de l’ultime journée.
La rencontre entre Feytiat et Culoz sera déterminante pour désigner le second relégué. Pour se maintenir, les Culoziennes doivent gagner ou perdre de moins de 6 points. Elles l’avaient emporté 75 à 69 à l’aller.
Mais depuis le début de saison et les dépôts de bilan de plusieurs clubs de Ligue 2, il est quasiment acquis que le nombre de descentes devrait être revu à la baisse et que, probablement, seul le dernier connaîtra les affres de la relégation. Une aubaine pour Culoz en cas d’échec à Feytiat.



Forum des présidents. Le projet du comité de l’Ain a été dévoilé

Les présidents attentifs durant ce long forum.  Photo Serge Perrier
Les présidents attentifs durant ce long forum.  Photo Serge Perrier

Le forum des présidents des clubs de l’Ain s’est tenu lundi soir au siège du comité de l’Ain.
L’assemblée était copieusement garnie et le programme, proposé par le président Gérald Chauvet, bien fourni.
Une synthèse du tour de l’Ain des clubs a été présentée par Laurent Tissot, concernant l’organisation, les compétitions, la formation et le mini-basket. Les échanges fructueux, établis avec 42 clubs, ont fait l’unanimité et ont permis un état exhaustif des lieux.
Ces constats ont été pris en compte pour le projet 2013-2016 du Comité. Un projet qui fait état de quatre axes de développement : développer les services aux clubs, dynamiser les territoires, augmenter la performance des équipes et promouvoir le basket par l’événementiel.
Alors que le nombre de licenciés atteint à ce jour les 5 606 unités, record absolu, la soirée aura permis de récompenser la 5500e licence : une U 11 de Replonges, Emma Lerebourg, qui s’est vue remettre un maillot de Céline Dumerc.




Posté le 24/03/2013

Nationale 1 féminine. Une victoire qui vaut son pesant d’or

Publié le 24/03/2013 
à 21:42 pa

Maladroites en première mi-temps, les Culoziennes renversent la situation dans le sillage de Laure Coutaz et en affichant une défense intransigeante. Les Bugistes remontent à la 10e place et peuvent désormais entrevoir le maintien.

Laure Coutaz a porté son équipe vers la victoire.  Photo Serge Perrier
Laure Coutaz a porté son équipe vers la victoire.  Photo Serge Perrier

Champion de France en titre de Nationale 2 et cinquième de la poule, Istres aura bien réussi à Culoz cette saison.
Les Bugistes avaient enlevé leur seule victoire à l’extérieur de la phase aller dans les Bouches-du-Rhône. Samedi soir, elles ont confirmé en décrochant leur première victoire à domicile de la phase retour, lors de leur dernière sortie devant leur public.
Cette victoire fut longue à se dessiner, les Culoziennes ayant longtemps été habitées par la maladresse. Si Colomb répond à Lokoka en ouverture des débats (4 partout à la 3e), les visiteuses parviennent à se détacher grâce à Soubeyrand (16 à 12, 10e ).
Les locales s’appuient sur Tomczak, huit points consécutifs, pour titiller les Sudistes (20 à 21). Coutaz, sur la ligne de réparation, puis Comte, à longue distance, donnent la pole aux Culoziennes après un quart d’heure de jeu (25 à 21) à la suite d’un 9-0.
Cette incursion aux commandes est de courte durée. Les Bugistes manquent de précision dans leurs tirs de près et aux lancers, Istres en profite pour virer en tête à la pause d’une courte longueur (31 à 30).
Au retour des vestiaires, Coutaz passe la surmultipliée et Culoz déborde ses hôtes (36 à 31). Heitz permet de recoller (37 à 38, 25e ). De nouvelles salves de Coutaz et un bonifié de Chinal assoient l’avance des locales à la demi-heure (48 à 41). Feniello et Soubeyrand, avec trois tirs au-delà des 6m25, renversent la situation à l’aube du money-time (52 à 50, 35e ).
Dans son jardin à trois points, Chinal amorce le cavalier seul de son équipe. Une équipe qui devient intraitable en défense afin de stopper toutes les velléités offensives des Istréennes dans ce moment décisif. Coutaz, Tomczak et Chaboud font mouche pour sceller un succès en guise de remerciement pour le public.
Les défaites de Villeurbanne et de Feytiat permettent aux Culoziennes de se positionner à la dixième place synonyme de maintien. Une position qu’il faudra défendre à Feytiat dans deux semaines, lors de la dernière journée.
Serge Perrier


ACTUALITÉS
• Dimanche 24 mars 2013 à 2h28 par 

Basket Nationale 1 - Les Culoziennes s'imposent

Laure Coutaz passe au milieu de deux adversaires. Photo V. Janiaud

Samedi soir face à Istres, Culoz s’impose 63-56 après un match disputé où maladresses et défenses se sont succédées. La Capitaine Laure Coutaz, omniprésente, a porté son équipe vers la victoire face à une équipe d’Istres qui n’était pas venue pour faire de la figuration. Pour assurer le maintien, une victoire dans quinze jours à Feytiat ne sera peut-être pas nécessaire mais il serait bon de terminer cette première saison de Nationale 1 par un résultat positif.


Précisions et développement vendredi dans l’édition papier de Voix de l’Ain.
Article du dimanche 24/03/2013  ==> ICI



Posté le 22/03/2013

Nationale 1 féminine. Culoz prêt pour le sprint final

Publié le 22/03/2013 
à 18:45 pa

Pour leur dernier match à domicile, les Culoziennes veulent confirmer leur succès de l’aller et préparer au mieux le match capital de Feytiat.

Lucile Chaboud et Culoz veulent confirmer leur succès du match aller.  Photo Serge Perrier
Lucile Chaboud et Culoz veulent confirmer leur succès du match aller.  Photo Serge Perrier

Culoz joue son dernier match à domicile avec la réception d’Istres. L’occasion pour les Bugistes d’enlever leur première rencontre à la maison lors de cette phase retour.
Les filles d’Hervé Couvé avaient en effet gagner dans le sud face à un adversaire qui leur avait permis de remporter leur seul match à l’extérieur de la phase aller dans des conditions très particulières.
Hervé Couvé rappelle les faits : « Nous avons gagné après prolongations alors que Lucile Chaboud n’avait pas joué et que Laure Coutaz avait été éliminé avant le temps additionnel. »
Pour l’heure, c’est surtout la dernière sortie à Chenôve qui reste dans les esprits. Du déplacement chez le second de la poule, la semaine dernière, le coach a ramené des nouvelles rassurantes : « Nous avons fait un très bon match en Bourgogne. Nous les avons limitées à 54 points. Nous avons trouvé des solutions en attaque malgré leur bonne défense. Le seul problème a été l’adresse avec notamment un 1 sur 19 à trois points. »
Sur leur lancée, les filles du président Philippe Comte espèrent rebondir victorieusement. « Nous devons jouer avec le même état d’esprit que contre Chenôve en espérant que l’adresse soit au rendez-vous. Je pense que le jeu de cette équipe d’Istres nous convient bien. Elles procèdent beaucoup par un contre un, avec des drives pour fixer-donner, et des tirs en première intention. Toutes les séances d’entraînement nous ont préparés à cela. Nous avons une bonne carte à jouer. Nous aurons à cœur de gagner notre dernier match à la maison. À nous de bien démarrer et d’être bien concentrés dès le départ » confie Hervé Couvé.
L’état d’esprit de l’équipe d’Istres peut favoriser les desseins culoziens. Les Sudistes n’ont plus rien à jouer et leur défaite à domicile contre Feytiat samedi dernier semble accréditer la thèse du relâchement. Une formation de Feytiat à qui Culoz rendra visite dans quinze jours avec le maintien pour enjeu.
Composition de Culoz : Laure Coutaz, Elodie Fayard-Rollet, Cécile Colomb, Lucile Chaboud, Lucja Tomczak, Stéphanie Comte, Perrine Chinal, Florence Genier, Elodie Candy.
> CULOZ – ISTRES
Ce soir à 20 heures à Culoz (salle Falconnier).
Serge Perrier

Repères. 34 ans de licence

Fabienne Miguet compile les licences au Culoz BC depuis 34 ans. Elle a été joueuse, entraîneur et, bien sûr, dirigeante.
C’est une des chevilles ouvrières du club bugiste depuis de longues années.
Au Culoz BC, elle est responsable de la commission des jeunes et gère en partie l’Open féminin. Elle est également présidente de la commission du basket féminin au comité de l’Ain dont elle est membre depuis plusieurs saisons.

Chaque chose en son temps. Nous parlerons des futurs changements quand le championnat sera terminé. Il nous reste deux matches à jouer et à gagner pour nous maintenir sportivement. Les filles doivent s’arracher.

Philippe Comte
Président du Culoz BC

5

Le rang occupé par la formation d’Istres après vingt journées de championnat, avec onze victoires pour neuf défaites.
Les Méditerranéennes font honneur à leur titre de championne de France de Nationale 2, acquis la saison passée en se montrant la meilleure équipe promue, devant Brive et Culoz, qui a cependant gagné le match aller.



Posté le 20/03/2013

EN IMAGE - Culoz. Basket : les poussines invaincues cette saison !

Publié le 19/03/2013 
à 20:09 pa

Photo DR
Photo DR

Les poussines U11 – 1 du Culoz Basket Club ont remporté une nouvelle victoire face à Confrançon (6/0) ce week-end. Cette équipe est composée de dix jeunes filles nées en 2002 qui s’entraînent assidûment. Elle est coachée lors des différentes rencontres par Sylvie Chaput, qui leur apporte tout son savoir-faire avec détermination. Cette équipe reste invaincue depuis le début de la saison. Un bon esprit semble leur réussir. Ces jeunes filles ont un avenir prometteur !



Posté le 17/03/2013

BASKET. NATIONALE 1 FÉMININE.Publié  17/03/2013 à 05:00 par Nicolas Leblanc . LE BIEN PUBLIC
La revanche pour Chenôve, rien de plus

Chenôve, bien que d’ores et déjà qualifié pour les phases finales, avait à cœur de prendre sa revanche sur l’équipe de Culoz. Défaites lors du match aller, les partenaires de Sanela Ljaïc-N’Gayo ont remis les pendules à l’heure en l’emportant (54-44). Un score pour le moins étriqué à l’image d’une rencontre marquée par la maladresse aussi bien du côté local que visiteur. « Il va nous falloir considérablement élever notre niveau de jeu et surtout notre mental pour espérer aller plus loin », commentait, un brin désabusé, Jonathan Klotz dès la fin du match.

Montrer un autre visage en play-off

Ce dernier coacha même intégralement la seconde période puisque Thierry Marcilly en avait assez vu à l’issue des vingt premières minutes. Son équipe rejoignait, certes, les vestiaires en tête à la pause (28-20, 20 e) mais la rébellion annoncée avant la rencontre suite au match aller perdu n’avait pas lieu. Hormis un premier quart-temps abouti de la part de Chenôve (9-0, 5 e puis 15-4, 8 e), ce sont ensuite les joueuses de l’Ain qui s’illustraient le plus souvent en restant accrochées aux basques du BCC (23-12, 18 e puis 39-30, 27 e et 45-35, 33 e) grâce à un nombre considérable de rebonds offensifs pris au nez des Chenevelières en manque d’inspiration et de combativité hier soir.
Un petit coup d’accélérateur en fin de match (51-35, 37 e) resta sans suite puisque Culoz répondait aussitôt par Genier (52-42, 39 e). Il faudra que Chenôve montre un tout autre visage en play-off afin de continuer à croire à une éventuelle montée en Ligue 2 la saison prochaine…

Chenôve 54 Culoz 44

Chenôve (gymnase du Mail).- Chenôve-Culoz : 54-44 (15-8, 13-12, 17-13, 9-11).
Chenôve : Fargeot (2 ), Lecoultre (6 ), Roche (9 ), Ljaïc-N’Gayo (4 ), Simova (4 ), Krasnockova (14 ), Le Bruchec (9), Cazaux (4).
Culoz : Fayard (5), Coutaz (8), Chinal (3), Colomb (2), Comte (1), Genier (9), Tomczak (8), Chaboud (7).




Posté le 16/03/2013

BASKET. NATIONALE 1 FÉMININE.
Publié le 16/03/2013 à 05:00 par N. L. LE BIEN PUBLIC

Chenôve a les crocs !

Chenôve accueille ce soir (20 heures) dans son gymnase du Mail l’équipe de Culoz, classée, à trois journées de la fin, en position de relégable. Pour le BCC, assuré de participer aux phases finales qui permettent une éventuelle montée en Ligue 2, il pourrait s’agir d’un match banal de fin de saison régulière en attendant le début des play-offs. Sauf que le match aller, disputé dans l’Ain, est resté en travers de la gorge de toute la troupe chenevelière, les Côte-d’Oriennes s’étant alors inclinée sur un score faible (57-54) hors de leurs bases.

« Pas question de faire l’impasse »

« Ce match la, nous l’attendons depuis un bon moment », annonce Thierry Marcilly, en se remémorant le côté « injouable» du match aller ou son équipe était dans l’incapacité à s’opposer à un arbitrage totalement en défaveur des partenaires de Sanela Ljaïc-N’Gayo. Cette dernière déclarait récemment, elle aussi, être impatiente d’en découdre avec Culoz afin de remettre les choses à plat.
Même si le comportement des joueuses de Culoz n’est nullement mis en cause, Chenôve entend bien prendre sa revanche et surtout jouer à plein son rôle d’arbitre dans la course à la descente. « D’un point de vue éthique, il n’est de toute façon pas question de faire l’impasse sur l’un des trois derniers matches car nous allons rencontrer trois formations en lutte pour le maintien », promet Marcilly qui fera tout de même davantage tourner son effectif, ce soir, avant de rentrer de plain-pied dans les phases finales.
« Dès le prochain week-end à Villeurbanne, nous serons véritablement en configuration play-offs. Nous serons à l’extérieur dans un contexte difficile face à une équipe motivée. » En somme, tout ce qui attend Chenôve durant les prochaines semaines…




Posté le 15/03/2013

Nationale 1 féminine Chenôve-Culoz. Culoz en terrain miné

Publié le 15/03/2013 
à 20:44 pa

Les Culoziennes, engluées dans le bas du classement, vont défier Chenôve, deuxième et invaincue à domicile. Pourtant, au match aller, les Bugiste l’emportaient à domicile.

Elodie Rollet et les Culoziennes voudront rééditer leur exploit de l’aller.  Photo Serge Perrier
Elodie Rollet et les Culoziennes voudront rééditer leur exploit de l’aller.  Photo Serge Perrier

Fin novembre dernier dans leur salle Jean Falconnier, les Culoziennes signaient un exploit en disposant d’un des ténors de la poule Chenôve sur le score de 57 à 54.
Quatre mois plus tard pour la revanche en Côte-d’Or, les deux formations sont restées aux antipodes du classement avec une place de dauphin pour des Bourguignonnes déjà qualifiées pour les plays-off et des Culoziennes, antépénultièmes, à la lutte pour assurer leur maintien.
Invaincues à domicile et désireuses de venger l’affront subi dans le Bugey, les Chenevelières ont placé cette rencontre retour en point d’orgue d’une journée basket féminin. Autant dire que la promotion faite en l’occurrence pour attirer les jeunes filles au club souffrirait d’un revers des locales.
La tâche des Bugistes sera donc des plus délicates face à une solide formation dont la machine collective est très bien huilée. Pour autant, le coach Hervé Couvé et son groupe n’ont pas l’intention de se présenter en victimes expiatoires.
« Je n’étais pas présent au match aller mais j’ai vu la vidéo. Nous avons su les gêner en défendant fort. Nous allons nous atteler à reproduire cela pour les faire à nouveau déjouer. Il nous faut surtout éviter de prendre un éclat dès l’entame. Il faut que l’on reste au contact pour les faire douter. Nous allons vendre chèrement notre peau même si nous sommes très attendus. »
Au-delà de la recherche d’une très hypothétique victoire, c’est surtout la perspective des deux derniers matches décisifs qui doit mobiliser les énergies culoziennes. Le coach confirme : « Il est hors de question d’effectuer un non-match en Côte-d’Or. C’est le mot d’ordre. Tout le monde doit se responsabiliser pour préparer Istres du mieux possible. »
Si Lucile Chaboud, qui a repris le chemin de l’entraînement mercredi, devrait être de retour, Charlotte Michalak, entorse à la cheville, fera cruellement défaut.
Composition de Culoz : Laure Coutaz, Stéphanie Comte, Lucile Chaboud, Lujca Tomczak, Cécile Colomb, Elodie Fayard-Rollet, Perrine Chinal, Florence Genier, Elodie Candy.
> CHENOVE-CULOZ.
Samedi à 20 heures.
Serge Perrier
EN BREF. Journée au féminin
Le Basket-Club de Chenôve organise ce samedi la Journée du basket féminin. Comme son nom l’indique, cette journée est dédiée spécialement aux filles et aux femmes qui ont toute leur place au sein du club.
Cette journée représente pour le BCC l’occasion de faire découvrir le basket et d’en faire sa promotion. Le match de Nationale 1 entre Chenôve et Culoz constituera le point d’orgue d’une longue série d’animations dont le coup d’envoi sera donné à 13 h 30.

Pendant les vacances scolaires, nous avons organisé un stage. Cela permet aux enfants de développer leur motricité, leur technique et leur connaissance du jeu. Ils découvrent ainsi d’autres facettes du basket.

Stéphanie Comte
Éducatrice du Culoz BC

2

La place occupée par l’équipe de Chenôve au classement après dix-neuf journées. Les Chenevelières se sont imposées à quinze reprises pour quatre défaites à Culoz, à Saint-Etienne, à Charnay et à la Tronche. L’équipe de Côte-d’Or est assurée de participer aux plays-offs avec le leader Charnay, le troisième ticket se jouera entre Saint-Etienne et Colomiers.

Le point. La journée

C’est le match de la dernière chance pour Villeurbanne qui se rend à Geispolsheim. Justement la dernière victoire des Rhodaniennes remonte au 24 novembre où elles avaient dominé (71/43) les Alsaciennes. En prenant leur revanche, ces dernières assureraient définitivement leur maintien. Le Centre Fédéral, avec ses huit victoires, rêve de tomber le leader Charnay. Pour la troisième place Colomiers se rend à Brive et Saint-Etienne reçoit la Tronche. Pour le maintien, Feytiat aimerait bien réussir un coup à Istres.

Le programme de ce samedi

15 heures : Centre Fédéral (7)-Charnay (1).
20 heures : Chenôve (2)-Culoz (10) ; Saint-Etienne (3)-La Tronche (6) ; Istres (5)-Feytiat (11) ; Geispolsheim (9)-Villeurbanne (12) ; Brive (8)-Colomiers (4).


Posté le 10/03/2013

Basket trophée coupe de france. Culoz éliminé en seizième de finale

Publié le 10/03/2013 
à 22:33 pa

Les Culoziennes s’inclinent (91 à 77) et perdent Charlotte Michalak pour la fin de la saison.

Cécile Colomb et le CBC éliminés.  Photo d’archives Serge Perrier
Cécile Colomb et le CBC éliminés. Photo d’archives Serge Perrier

Voiron 91 Culoz BC 77

À Voiron, Pays Voironnais (+ 20) bat Culoz par 91 à 77 (38 à 30, 57 à 41, 75 à 60).
Pour Culoz : Fayard-Rollet, 9 pts (2 ftes) ; Coutaz, 15 pts (5 ftes) ; Chinal, 6 pts (2 ftes) ; Colomb, 17 pts (5 ftes) ; Comte, 3 pts (3 ftes) ; Genier, 13 pts (3 ftes) ; Candy, 0 pt (0 fte) ; Tomczak, 12 pts (1 fte) ; Michalak, 2 pts (3 ftes).
Les protégées d’Hervé Couvé et de Jean-Pierre Dequatre se rendaient en Isère avec la ferme intention de se qualifier pour les huitièmes de finale du Trophée coupe de France.
Malgré l’absence de Lucile Chaboud, blessée au dos face à Geispolsheim, les Culoziennes vont réussir leur entame en s’appuyant notamment sur l’adresse à longue distance de Cécile Colomb.
À l’issue du premier quart, les Bugistes avaient grappillé 12 de leurs 20 points de handicap en inscrivant trente points.
Le jeu des pensionnaires de Nationale 1 va se détériorer par la suite face à une belle formation voironnaise qui évolue en élite régionale.
Dans une ambiance tout acquise à leur cause, les locales vont même enlever le second quart (19 à 11) pour posséder 16 longueurs d’avance à la pause (57 à 41).
En seconde mi-temps, les Culoziennes ne referont pas surface, l’entorse à la cheville de Charlotte Michalak, ajoutant un handicap supplémentaire et augmentant le désarroi d’une équipe de l’Ain ne parvenant pas à trouver des solutions.
À la veille de rencontres décisives en championnat, Culoz quitte donc la Coupe avec la perte probable de Charlotte Michalak pour cette fin de saison.


Posté le 08/03/2013

Basket : les jeunes joueuses en stage

Publié le 07/03/2013 
à 22:19 pa

Photo Lucette Merley
Photo Lucette Merley

Profitant des vacances scolaires, le club a organisé un stage de perfectionnement. Mini-poussines, poussines et benjamines ont participé. « Ces séances permettent aux enfants de développer leur motricité, leur technique et leur connaissance du jeu. En réunissant plusieurs catégories, les enfants découvrent d’autres facettes du basket. Les plus jeunes aiment se confronter aux plus âgées. Tout le monde se prend au jeu », indique l’éducatrice Stéphanie Comte. À noter que Stéphanie a également fait découvrir aux enfants fréquentant le centre de loisirs culozien, des animations sur le basket.




Posté le 07/03/2013


Publié le  Jeudi 7 mars 2013 à 12h14 par  

Cécile Colomb a connu deux montées sucessives avec Culoz. Photo V. Janiaud

Cécile Colomb a commencé le basket dès l’âge de 7 ans. Originaire de Vénissieux, elle a rejoint le club de Culoz après un parcours qui l’a mené dans plusieurs clubs de la périphérie lyonnaise tels Villeurbanne, Meyzieux, Vénissieux. C’est lors d’une rencontre fortuite avec son ancien professeur de sport en université, Jean-Pierre Dequatre, que ce dernier lui a proposé de venir à Culoz, alors en Nationale 3, il y a 4 ans…

Suite du portrait ce vendredi 8 mars dans l’édition papier de Voix de l’Ain.
Article du vendredi 08  ==> ICI



Posté le 04/03/2013

Nationale 1 féminine Culoz BC 71 - CJS Geispolsheim 82.Culoz prend la foudre

Publié le 03/03/2013 
à 23:30 pa

Les Culoziennes comptaient bien assuré leur maintien samedi soir. Mais c’était sans compter sur le talent de Geispolsheim, emmené par sa formidable scoreuse Johanna Ratzel.

À Culoz, gymnase Falconnier, CJS Geispolsheim bat Culoz BC par 82 à 71 (18 à 14, 30 à 29, 52 à 52).
Arbitrage de MM. Pochard et Pélissier. 300 spectateurs.
Pour Culoz : E. Fayard-Rollet, 0 point (4 fautes) ; L. Coutaz, 15 pts (5 ftes, 40e ) ; P. Chinal, 13 pts (3 ftes) ; C. Colomb, 14 pts (2 ftes) ; F. Genier, 11 pts (3 ftes) ; L. Tomczak, 9 pts (2 ftes) ; L. Michalak, 3 pts (0 fte) ; L. Chaboud, 6 pts (0 fte).
Pour Geispolsheim : E. Chapays, 12 pts (4 ftes) ; C. Specq, 2 pts (0 fte) ; P. Jehl, 15 pts (1 fte) ; J. Ratzel, 34 pts (3 ftes) ; C. Zaroli, 1 pt (0 fte) ; S. Clauss, 10 pts (4 ftes) ; C. Dersoir, 4 pts (2 ftes) ; M.-A. Vincent, 4 pts (5 ftes, 39e ) ; K. Friedrich, 0 pt (0 fte).
L. Tomczak et les Culoziennes ont bravement combattu, mais ont cédé face à des Alsaciennes très adroites.  Photo Philippe Sevy
L. Tomczak et les Culoziennes ont bravement combattu, mais ont cédé face à des Alsaciennes très adroites. Photo Philippe Sevy

Face à Geispolsheim, Culoz BC a perdu (82 à 71) une rencontre importante pour le maintien face à une concurrente directe. Il reste désormais trois matches pour décrocher une victoire salvatrice.
Ce samedi, les Culoziennes ont dû affronter deux adversaires inattendues. La tension tout d’abord. L’entraîneur bugiste Hervé Couve confirme : « Au début, la pression était trop forte. Du coup nous avons mal démarré et nous avons subi tout du long de la première période. »
Bon an, mal an, les locales étaient néanmoins au contact d’une équipe alsacienne homogène. La zone tissée par les Culoziennes avait stoppé les visiteuses.
La seconde période débutait sans Lucie Chaboud, touchée au dos. Mais Genier et Tomczak servaient d’ancrage dans la zone de Geispolsheim. Avec ces deux points de fixation, le CBC tentait l’échappée plusieurs fois (42 à 38, 23e ; 57 à 52, 31e).
Mais les Bugistes découvrirent alors Johanna Ratzel. La main droite de l’ailière alsacienne déclencha la foudre : 34 points, 9 paniers à trois points ! Les variations défensives locales ne parvinrent pas à neutraliser ce typhon.
Hervé Couve constatait, fataliste : « à l’orgueil, nous faisons un gros troisième quart-temps. Mais ensuite, Ratzel prend feu et nous assomme. Ce qu’elle a fait là, c’est exceptionnel à ce niveau. Elle toute seule sauve le match pour Geispolsheim. »
Le coach visiteur ne disait pas autre chose : « Nous gagnons avec les tripes, en ayant su rester dans notre stratégie et malgré les pertes de balles qui ont donné des munitions à Culoz. Après, l’adresse exceptionnelle de Ratzel après la pause les a atomisées. Ça devenait plus facile pour nous. »
Ce résultat sauve Geispolsheim. Pour assurer son maintien, le CBC devra prendre le meilleur sur Istres à domicile dans trois semaines. Ou aller jouer un quitte ou double à Feytiat lors de la dernière journée.
Philippe Sevy

LES RÉACTIONS. On va se reconcentrer sur Istres

Hervé Couve
Entraîneur de Culoz
« Cette défaite est une grosse déception. Geispolsheim nous a fait mal avec son jeu rapide car nous n’avons pas été assez patientes en attaque, nous n’avons pas récité ce qu’il y avait à réciter. L’absence de « Lulu » Chaboud en deuxième période nous a été préjudiciable. C’est la clé de voûte de notre défense, elle accomplit les tâches de l’ombre. Ça nous a fait mal même si Flo Genier a fait un bon match, a répondu à nos attentes alors qu’elle n’a pas l’habitude d’avoir autant de temps de jeu. Nous ne parlons pas de relégation. En cas de victoire, le maintien aurait été assuré à 90 %. Mais la défaite ne nous condamne pas. On va se renconcentrer et préparer la venue d’Istres, qui sera vraiment le maintien. Il faudra une salle pleine le 23 mars. »

Pas en pleine forme

Philippe Comte
Président du Culoz BC
« Laurette Coutaz n’était pas en pleine forme, à cause d’une gastro-entérite. Avec la sortie de Lucie Chabaud à la pause, tout ça ne nous a pas arrangés. Mais, quand je vois Geispolsheim courir pendant 40 minutes et Ratzel mettre des trois points, même avec les mains attachées dans le dos, j’ai moins de regrets. »


Posté le 02/03/2013

Nationale 1 féminine Culoz BC - Geispolsheim (ce soir à 20 heures). Attention au tournant

Publié le 01/03/2013 
à 18:35 pa

Les Culoziennes jouent une grande partie de leur avenir ce soir. Une victoire avec plus de 4 points d’avance leur donnerait un avantage important sur Geispolsheim, concurrent direct.

Florence Genier et les Culoziennes ont un rendez-vous capital ce soir avec  les Alsaciennes de Geispolsheim.  Photo Serge Perrier
Florence Genier et les Culoziennes ont un rendez-vous capital ce soir avec les Alsaciennes de Geispolsheim. Photo Serge Perrier

Le Culoz BC accueille Geispolsheim pour une formidable soirée. L’équipe gagnante aura fait un grand pas vers le maintien quand la perdante se rapprochera dangereusement de la descente.
L’entraîneur alsacien Patrick Lazare résume : « C’est l’équivalent d’un derby. Ça va être un match difficile, mais pas seulement pour nous. Pour Culoz aussi ! »
Son homologue bugiste Hervé Couvé est aussi catégorique : « Nous jouons une grande partie de notre saison sur ce match. En gagnant, nous aurions 90 % du maintien en poche. »
Accessoirement, le CBC ferait coup double en gagnant de plus de 4 points. Il récupérerait le goal-average particulier, décisif en cas d’égalité avec Geispolsheim.
Avec un tel enjeu, l’affaire devrait surtout se jouer dans la maîtrise des nerfs. Le coach culozien confirme : « Nous sommes sous pression, sous tension. Mais c’est positif. Les filles veulent se nourrir de ces matches-là qui sont bons à jouer. »
Les demoiselles du CBC ont montré l’autre semaine à Villeurbanne qu’elles avaient du répondant : « J’admire les filles et la capacité qu’elles ont eue à réagir. Elles ont trouvé les solutions. »
Quand même, Hervé Couvé trace quelques grands traits tactiques : « À l’aller, nous avions encaissé plus de 20 points sur des contre-attaques. Nous avions oublié de nous replier. Cette fois, il faudra stopper le jeu rapide alsacien. Il faudra défendre fort, ce qui nous donnera le bon sens en attaque. »
Pour ce rendez-vous crucial, la Culozienne Charlotte Michalak effectuera son retour. À l’inverse, l’Alsacienne Marie Chemineau, malade, ne sera pas du voyage.
Culoz BC.- 4. Élodie Fayard-Rollet ; 5. Laure Coutaz ; 9. Cécile Colomb ; 10. Stéphanie Comte ; 11. Élodie Candy ; 12. Florence Genier ; 13. Lucja Tomczak ; 14. Charlotte Michalak ; 15. Lucile Chaboud.
CJS Geispolsheim.- 4. E. Chapays ; 6. Coralie Specq ; 8. Pauline Jehl ; 9. Johanna Ratzel ; 10. Céline Zaroli ; 12. Auriane Lux ; 13. Clémence Dersoir ; 14. Marie-Ange Vincent ; 15. Kelly Friedrich.
> CULOZ BC - GEISPOLSHEIM
Ce soir à 20 heures à Culoz (salle Jean-Falconnier).
Philippe Sevy

La 19e journée. Ça peut rapporter gros

Le virage principal de la saison a lieu ce soir. Le Culoz BC peut grimper à la neuvième place en battant Geispolsheim de plus de 4 points. À trois journées de l’arrivée, un tel résultat positif assurerait quasiment définitivement le maintien.
L’autre match déterminant aura lieu à Feytiat, qui accueille Villeurbanne.
En tête du classement, Charnay peut faire un pas décisif vers la montée en battant Brive et si, dans le même temps, Chenôve s’incline à Istres.
Le programme.- Aujourd’hui à 17 heures : Saint-Étienne (3e ) - centre fédéral (8e ). Aujourd’hui à 20 heures : Culoz (10e ) - Geispolsheim (9e ) ; Charnay (1er ) - Brive (7e) ; Istres (5e ) - Chenôve (2e ) ; La Tronche (6e ) - Colomiers (4e ) ; Feytiat (12e ) - Villeurbanne (11e ).












































 

© 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308