CULOZ BASKET CLUB

6, Les Ravières - 01350 CULOZ
culozbasketclub@sfr.fr
 
 
 
 
 
 

Posté le 30/04/2012

Nationale 2 féminine (play-offs).Culoz se remet en selle

Publié le 30/04/2012 à 06:00 par 

Elodie Fayard et les Culoziennes ont dominé Gravenchon.   Photo Serge Perrier
Elodie Fayard et les Culoziennes ont dominé Gravenchon. Photo Serge Perrier

Après une entrée en play-offs qui s’est soldée la semaine dernière par une défaite à Versailles, Culoz se relance.

Avec Chaboud, impeccable à trois mètres du cercle, Culoz fait la course en tête. Mais dans un premier quart où l’intensité est déjà très élevée, les locales ne font pas le break.
Il faut dire que les meneuses Coutaz et Tran Van Nho impriment de part et d’autre un tempo de haute tenue. Fayard opportuniste donne cinq longueurs d’avance aux locales à l’issue du premier acte (19-14).
Dans le second, Chinal et Chaboud portent l’avance à neuf longueurs (23-14 à la 12 e minute) avant un coup de moins bien. Desert moissonne les rebonds offensifs, Beauchamp compile les paniers bonifiés (trois) et les Gravenchonnaises renversent la situation pour virer en tête à la pause (34-31).
Les défenses deviennent encore plus hermétiques à la sortie des vestiaires. Mais Desert, toujours omniprésente au rebond offensif, maintien le faible avantage des joueuses de Seine-Maritime (43-40 à la 26 e minute).
Coutaz appuie sur l’accélérateur et multiplie les drives efficaces tandis que Tadeuszak retrouve son adresse. Culoz reprend la main à la demi-heure (44-43). A l’entame de la dernière ligne droite, Verdet et Tran Van Nho causent des soucis aux protégées de Jean-Pierre Dequatre et d’Olivier Mognon (48-44 à la 32 e minute). Chinal, Coutaz et Tadeuszak font basculer la rencontre en quatre minutes. Les Bugistes possèdent six points d’avance (55-49) à quelques encablures de l’arrivée. Les filles de Thierry Cormier jouent leur va-tout avec un pressing tout terrain qui ne perturbe pas les locales. Sereines et adroites à l’image de Chinal, les filles du président Philippe Comte décrochent leur première victoire en plays-off. Un succès qui les hisse à une seconde place, synonyme de montée en nationale 1. On en aurait presque oublié que Tomczak, la scoreuse patentée de l’équipe, était absente !

LES REACTIONS - Nationale 2 féminine.Ils ont dit

Tout le monde s’est régalé

Jean-Pierre Dequatre
(Entraîneur de Culoz)
« C’est une belle victoire, arrachée avec courage, qui nous permet de récupérer la 2 e place et d’être toujours en course pour la montée. Le match a été difficile mais plaisant dans l’intensité et tout le monde s’est régalé. En première mi-temps, nous étions un peu stressés. Mais après, à force de volonté, d’agressivité et de pénétrations offensives, nous avons pris les devants. »

Chaque joueuse a pris ses responsabilités

Lucja Tomczak
(Joueuse culozienne blessée)
« Alors que nous étions menées à la mi-temps, le groupe s’est ressoudé et chaque joueuse a pris ses responsabilités. Nous avons su nous reprendre après la défaite à Versailles. »

Une belle équipe

Thierry Cormier
(Entraîneur de Gravenchon)
« Cela fait deux week-ends que nous jouons contre des défenses de « tricheurs ». Nous n’avons pas le temps avec deux entraînements par semaine de nous préparer tactiquement. Nous n’avons pas protégé le panier-average car nous jouons pour gagner. »


Posté le 28/04/2012

Nationale 2 féminine.Culoz veut renouer avec le succès

Publié le 28/04/2012 à 06:00 par 

Stéphanie Comte et les Culoziennes veulent retrouver le chemin de la victoire  Photo Serge Perrier
Stéphanie Comte et les Culoziennes veulent retrouver le chemin de la victoire  Photo Serge Perrier

Battues la semaine dernière à Versailles pour leur entrée dans ces play-offs, les Culoziennes entendent rectifier le tir.

La première journée des play-off de nationale 2 féminine a été favorable aux formations de la poule C qui évoluaient à domicile.
Culoz et ses acolytes de la poule D ont mordu la poussière, durement pour Sainte-Savine étrillé (59/83) à Sannois, de justesse pour Saint-Chamond et Culoz battues de cinq points.
Du coup, Notre-Dame de Gravenchon et Sannois ont pris une longueur d’avance sur les Culoziennes, deux sur Saint-Chamond et trois sur Sainte-Savine et Versailles. Les Bugistes ont raté le coche à Versailles qui n’avait pas de victoire à son compteur. Jean-Pierre Dequatre exprime des regrets : « Nous avons mis un quart de temps pour trouver nos marques en l’absence de Lucja Tomczak. Ensuite, on s’est bien adapté mais notre retard initial n’a jamais pu être entièrement effacé. En montrant plus de rigueur en défense et en démarrant mieux la victoire était vraiment à notre portée. »
La page est cependant tournée et le groupe s’est remobilisé pour recevoir Notre-Dame-de-Gravenchon.
Le coach trace les enjeux : « Nous serons des outsiders en recevant le leader. Nous chercherons à enlever un premier succès en play-off pour ne pas nous faire définitivement décroché car nous sommes des compétiteurs et nous ne voulons pas terminer par des rencontres sans enjeu. »
Pour ce match Jean-Pierre Dequatre avance sa stratégie en fonction des forces adverses : « Nous affronterons une équipe de grande taille avec une excellente meneuse. Cela peut nous poser des problèmes à l’intérieur en l’absence de Lucja Tomczak. Nous devrons compenser en étant fort en défense et en contrôlant bien le rebond pour développer notre jeu rapide. Après nous devrons répondre présent au niveau de l’adresse extérieure. Les filles joueront à fond en sachant que chacune d’entre elles devra prendre ses responsabilités. »
Composition de Culoz : Lucile Chaboud, Stéphanie Comte, Perrine Chinal, Cécile Colomb, Elodie Fayard-Rollet, Elodie Tadeuszak, Marine Remondat, Anaïs Neyret, Laure Coutaz.
CE SOIR À 20 HEURES
Culoz-Club Sportif Gravenchonnais.
Serge Perrier.



Posté le 23/04/2012

NATIONALE 2 FÉMININEPLAY-OFFS.Culoz manque son entame

Publié le 23/04/2012 à 06:00 par 

Culoz manque son entame
Lucile Chaboud et les Culoziennes défaites pour leur premier match de play-offs. Photo Le Parisien / Eric Baledent

Pour n’avoir pas su négocier son début de match, Culoz a couru après le score sans réussir à passer devant son adversaire, Le Chesnay-Versaille.

Culoz n’avait pas connu le (mauvais) goût de la défaite depuis le 5 novembre dernier, lorsque Saint-Chamond vint faire déjouer les Bugistes à Jean-Falconnier (66-70). Ce sera d’ailleurs la seule équipe de la phase régulière à parvenir à s’imposer sur le parquet de l’Ain. Depuis, les promues de Nationale 3 ont enchaîné les victoires. Quatorze au total ! Cela leur permet donc d’entamer les play-offs dans les meilleures dispositions. Mais les Bugistes ont un problème. Portées par Tomczak tout au long de la saison régulière, les protégées de Jean-Pierre Dequatre et Olivier Mognon devront se passer des 20 points de moyenne de leur intérieure, victime d’une entorse à la cheville face à Lyon le 7 avril dernier et dont la saison est terminée. Les problèmes se retrouvent donc au niveau de la finition mais, aussi, au niveau de l’assise défensive. Longtemps malmenées derrière par des Parisiennes adroites de loin, samedi, les Culoziennes ont dû passer d’une défense individuelle à une défense en zone peu de temps après l’entame de match, étant donné la vitesse à laquelle la lanterne rouge de cette phase finale prenait le large (5-0, 2 e puis 23-9, 10 e). Les efforts de Coutaz et Colomb, à tour de rôle au poste de meneuse, et de Chaboud à l’intérieur ont ensuite permis un changement de cap. Après avoir subi un 9-0 de la part du Chesnay dès l’entame de la seconde mi-temps (32-27, 21 e puis 41-27, 22 e), elles ne tardèrent pas à rétorquer en rendant la pareille (41-36, 25 e). Une réaction qui permettra à Culoz de se relever. Cet esprit de révolte devra également s’accompagner d’une certaine force de caractère pour parvenir à conclure dans les moments décisifs. Lorsque son équipe revint à une longueur des Parisiennes (52-51, 36 e), Jean-Pierre Dequatre sut qu’un passage aux commandes de la rencontre lui permettrait de déstabiliser des locales pas si à l’aise que ça sur leur parquet (8 succès pour 3 revers cette saison). C’est pourtant l’équipe emmenée par l’expérimentée Descoins (43 ans) qui profita finalement des derniers échecs adverses pour s’envoler vers une 5 e victoire de rang.
Les Bugistes doivent désormais se remobiliser pour continuer de croire à la montée. Même si l’objectif initial était le maintien…
Maximilien Sauvignon


Posté le 21/04/2012

Nationale 2 féminine.Culoz doit s’imposer à Versailles

Publié le 21/04/2012 à 06:00 par 

Lucile Chaboud est prête à pallier à l’absence de Lucja Tomczak.   Photo Serge Perrier
Lucile Chaboud est prête à pallier à l’absence de Lucja Tomczak. Photo Serge Perrier

Culoz attaque les play-off ce soir avec un déplacement dans la région, parisienne. La victoire est impérative pour rester dans la course à la montée.

Un an après avoir disputé les play-off en Nationale 3, les Culoziennes vont entamer ceux de la division supérieure sur la lancée d’une série de quatorze succès consécutifs.
Le président Philippe Comte aurait signé des deux mains en début de saison pour un tel dénouement. Et encore plus au soir de la seconde journée où les Bugistes avaient subi un gros camouflet (72-52) à l’issue de leur premier déplacement de la saison au Creusot.
Sous la houlette du trio de coaches (Jean-Pierre Dequatre, Olivier Mognon et Yacine Aouadi), le groupe n’a eu de cesse de progresser pour arracher une somptueuse victoire (71-60) lors de l’avant-dernière journée chez le leader Sainte-Savine.
Un succès qui a hissé les joueuses de l’Ain en tête de leur poule D et qui les autorise à débuter les play-off en co-leader avec deux formations de la poule C. Sannois-Saint-Gratien et Gravenchonnais présentent le même bilan que les Bugistes : trois victoires pour une défaite.
Le premier déplacement à Versailles s’avère déjà important car les co-leaders se sont déjà imposés dans les Yvelines.
Jean-Pierre Dequatre confirme : « Si nous voulons rester en course pour l’accession en Nationale 1, nous devons nous imposer à Versailles. Nous partons un peu dans l’inconnu quant au niveau de la poule C. Nous savons seulement que Versailles possède deux points forts : sa meneuse, qui évolue en équipe de France de la police, et son intérieur. »
Les Culoziennes vont devoir se passer des services de leur intérieur Lucja Tomczak victime d’une grave entorse à la cheville lors du dernier match contre le FC Lyon.
Le coach pense que son groupe peut surseoir à cette absence : « Nous avons d’autres atouts à l’intérieur. Lucile Chaboud, Perrine Chinal et Stéphanie Comte sont aptes à suppléer son absence qui pourrait durer tous les play-off. La force du groupe, tant sur le plan mental que sur celui de la solidarité, devrait nous permettre de bien nous comporter. »
Composition de Culoz : Laure Coutaz, Lucile Chaboud, Cécile Colomb ; Elodie Tadeuszak, Stéphanie Comte, Elodie Fayard-Rollet, Anaïs Neyret, Marine Remondat ; Perrine Chinal.
CE SOIR À 20 heures
Entente-Chesnay-Versailles – Culoz BC.



Posté le 09/04/2012

NATIONALE 2 FÉMININE.Victoire à la Pyrrhus pour Culoz

Publié le 09/04/2012 à 06:00 par 

Elodie Tadeuszak a pallié à l’absence de Lucja Tomczak.   Photo Serge Perrier
Elodie Tadeuszak a pallié à l’absence de Lucja Tomczak. Photo Serge Perrier

Les Culoziennes terminent la saison régulière en s’imposant nettement sur les espoirs du FC Lyon. Mais les Bugistes perdent Lucja Tomczak sur entorse.

Pas facile de recevoir la lanterne rouge, une semaine après s’être hissé au sommet de la poule. Pourtant Chaboud, adroite, positionne les locales en tête (10-2 à la 5 e minute), face à des Lyonnaises positionnées en zone. Mais les Rhodaniennes font preuve de beaucoup de maladresse et Colomb pour les locales en profite pour donner douze longueurs d’avance aux Bugistes (20-8 à la 10 e).
Les protégées de Jean-Pierre Dequatre et d’Olivier Mognon se relâchent et à leur tour, ratent une série de paniers faciles. Les visiteuses ne ratent pas l’occasion de revenir (19-25 à la 15 e). Tadeuszak et Tomczak redonnent de l’ampleur à la différence pour atteindre la pause avec un crédit de 16 unités. Le staff technique ne s’en contente pas et demande de creuser l’écart de manière plus significative. Le message est reçu.
Laure Coutaz hisse ses coéquipières vingt points devant (44-24 à la 23 e). On retrouve la meneuse culozienne pour atteindre la barre des trente points (58-28 à la 28 e).
Comte, très en verve, pousse l’écart à trente-cinq points à la demi-heure (66-31).
Les Lyonnaises pressent et les joueuses de l’Ain flanchent un peu. Remondat, avec quatre paniers à la suite, et Neyret, au buzzer, permettent à Culoz d’enlever également ce quart (17-15).
Même si la manière n’a pas toujours été présente, cette victoire pourrait être considérée comme satisfaisante si un événement n’avait pas plongé le club dans la consternation : Lucja Tomczak s’est donné une grave entorse à la cheville à la 27 e minute. L’intérieure bugiste devrait être absente pour quatre semaines et rater le début des play-offs.


LES RÉACTIONS - Nationale 2 féminine.Déclarations

Jean-Pierre Dequatre

(Entraîneur de Culoz)

« Nous n’avons pas rendu une bonne copie parce que nous n’étions pas assez concentrés. Nous n’avons pas fait le spectacle que nos supporters étaient en droit d’attendre. Nous avons joué trop facile. Certes, il y a un écart mais nous n’avons joué que par sursaut. J’ai peur que nous payons cher ce match là si Lucja Tomczak est indisponible pour longtemps. »

Frédéric Berger
(Entraîneur des espoirs du FC Lyon)
« Notre championnat commence la semaine prochaine avec les équipes espoirs de la poule C. Ce soir, nous avons eu le mérite d’exister par moment. Nous sommes restés présents sans jamais nous démobiliser. Il y a un monde d’écart entre une formation de 16 ans d’âge et une de 25 ans. Qui de surcroît termine en tête de la poule. »
Philippe Comte
(Président de Culoz)
« Quand nous jouons contre les mal classés, nous avons toujours du mal à nous mettre dans le match. Nous ne pratiquons pas le même jeu que contre les meilleures équipes comme Sainte-Savine et Saint-Chamond. Maintenant il va falloir attaquer un deuxième championnat et voir la force des équipes de la poule C.»


Culoz part en tête

L’ultime journée a délivré son verdict en vue des play-offs. Sainte-Savine en s’inclinant à Saint-Chamond, a sérieusement plombé son avenir avec un seul résultat positif à son actif.
Saint-Chamond se positionne en outsider à une longueur du trio de tête où l’on retrouve Culoz avec Sannois et Gravenchon.
Ces deux dernières formations ont battu deux fois Versailles qui semble hors du coup pour la montée en nationale 1 offerte aux deux premiers.
Le programme des play-offs
Culoz débutera le 21 avril à Versailles et recevra Sannois le 28 avril avant de se rendre à Gravenchon le 5 mai.
Trois rencontres où Lucja Tomczak sera probablement absente.
Le classement (avant le début des play-offs).- 1. Culoz, Sannois Saint-Gratien, Gravenchon 7 points ; 4. Saint-Chamond 6 points ; 5. Sainte-Savine 5 points ; 6. Versailles 4 points.


Posté le 07/04/2012

Nationale 2 féminine.Culoz reçoit la lanterne rouge

Publié le 07/04/2012 à 06:00 par 

Marine Remondat et les Culoziennes joueront leur dernier match avant les play-offs. Photo Serge Perrier
Marine Remondat et les Culoziennes joueront leur dernier match avant les play-offs. Photo Serge Perrier

Les Culoziennes en terminent ce soir avec la phase régulière. Elles auront l’occasion de confirmer leur première place avant d’attaquer les play-offs

Après leur conquête de la première place de la poule en s’imposant chez l’ex-leader Sainte-Savine samedi dernier, les Culoziennes recevront la lanterne rouge : les espoirs du FC Lyon.

Avec deux succès à leur compteur depuis le début de saison, les Lyonnaises ne devraient pas plomber l’ambiance dans une salle Falconnier conquise par les exploits de ses favorites.
En tant que coach, Jean-Pierre Dequatre doit raison gardée, quel que soit l’adversaire : « Au match aller, nous avions rencontré une équipe atypique qui évolue sans véritable intérieur. Ces jeunes joueuses s’entraînent quotidiennement et défendent en zone-press pendant quarante minutes, ce qui n’est jamais facile à attaquer pendant toute la durée d’un match. Elles font généralement étalage d’une belle adresse.»
Le coach espère que sa troupe ne ruinera pas les efforts consentis jusque là: «Nous prendrons cette rencontre au sérieux car nous voulons conserver la première place de la poule, conquise de haute lutte lors de nos treize victoires consécutives. Nous voulons offrir notre meilleur visage à nos supporters. Cela ferait vraiment désordre de perdre une telle rencontre. »
Les regards se porteront sur d’autres résultats en ce dernier tour des poules de Nationale 2.
Le coach en définit les enjeux : « Nous espérons que Sainte-Savine gagnera à Saint-Chamond dans le match qui déterminera le second pour les play-offs, car nous avons l’avantage au panier-average sur Sainte-Savine alors que nous ne l’avons pas sur les joueuses de la Loire. Dans la poule C, dont trois formations viendront nous rejoindre en play-offs, elles sont quatre (Sannois, Gravenchon, Versailles et Brest) pour les trois places. Nous aimerions bien que Brest ne fasse pas partie du trio gagnant. Cela nous éviterait un long déplacement en Bretagne. »
Culoz BC.- Laure Coutaz ; Cécile Colomb ; Perrine Chinal ; Stéphanie Comte ; Lucile Chaboud ; Lucja Tomczak ; Marine Remondat ; Elodie Tadeuszak ; Elodie Fayard-Rollet ; Anaïs Neyret



Posté le 06/04/2012

ASKET/ Sainte-Savine face à ses doutes

Publié le lundi 02 avril 2012 à 11H00 par 

Les Saviniennes, malmenées par Culoz, étaient abattues après cet échec qui pourrait galvauder leurs chances d'accession en N1 dans les play-offs
Les Saviniennes, malmenées par Culoz, étaient abattues après cet échec qui pourrait galvauder leurs chances d'accession en N1 dans les play-offs

Le revers concédé contre Culoz (60-71) a montré que le SSB n'était pas insensible à la pression. Alors qu'arrive une rencontre décisive à Saint-Chamond.
La nuit de samedi à dimanche a été courte, voire inexistante, pour Ludovic Lethenet. Le coach savinien a dû refaire plus d'une fois cette défaite contre Culoz (60-71), handicapante dans la perspective des play-offs et inquiétante dans son expression. Comme l'ensemble des gens qui ont garni les travées de Volbart, il n'a pas reconnu son équipe qui, il est vrai, est tombée sur un adversaire de premier ordre : « elles ont moins d'individualités que nous, mais leur collectif a fait la différence. Elles nous ont interdit l'accès à la raquette et sanctionné à chaque fois en scorant. Elles ont contribué à nous faire déjouer ».

Contribué seulement, car les Auboises se sont aussi compliqué la tâche par elles-mêmes. Le lay-up raté d'entrée par Maud Lesoudard, par ailleurs l'une des rares à surnager avec la meneuse Jennifer Vignola, a auguré de l'ensemble de la partie, illustrant en même temps leur fébrilité sous le panneau.Les mains ont indéniablement tremblé sous le joug des enjeux qui s'est fait d'autant plus ressentir avec la domination culozienne. « Les filles étaient visiblement crispées, d'où un nombre de fautes extrêmement élevé, surtout de la part de nos cadres ».


Obligation de résultat

Dans le viseur du coach notamment, Daniela Pavlendova et Monika Chabadova, pour des motifs différents, n'ont pas apporté ce que l'on était en droit d'attendre d'elles dans ce genre de rencontre. La première est apparue trop juste dans le combat (elle se remet à peine d'une entorse au coude droit), tandis que la seconde ne s'est mise dans le ton qu'à partir du troisième quart-temps. Évidemment, lorsque le duo slovaque ne tourne pas rond, les chances de victoire du SSB s'amoindrissent par ricochet.
Tout comme celles d'accéder à la Nationale 1 ? En s'inclinant devant Culoz, Sainte-Savine se voit dans l'obligation de revenir victorieux de Saint-Chamond pour limiter son retard sur des formations comme Sannois St-Gratien ou Gravenchon. « C'est un échec dur à digérer, reprend Ludovic Lethenet. Les joueuses étaient abattues. Mais il va falloir se relever afin de ne pas galvauder nos chances pour la suite ».

Clément BATTELIER



Posté le 02/04/2012

Nationale 2 féminine sainte-savine 60 - culoz BC 71.

Publié le 02/04/2012 à 06:00 par 

Le gros coup des Culoziennes

A Sainte-Savine, Lucile Chaboud a pris ses responsabilités en attaque.  Photo d’archives Serge Perrier
A Sainte-Savine, Lucile Chaboud a pris ses responsabilités en attaque. Photo d’archives Serge Perrier

Les Bugistes ont remporté le sommet en Champagne et s’avancent avec un bonus vers les play-offs.

Sainte-Savine 60 Culoz BC 71

Au gymnase Volbart, Culoz bat Sainte-Savine Basket 71 à 60 (17-12, 32 à 23, 51 à 40)
Arbitres : MM. Blanc et Qadraku.
Sainte-Savine : 10 sur 15 aux lancers, 3 paniers à 3 pts, 21 fautes d’équipe.
Coridon, 4 pts ; Lesoudar, 17 pts ; Pavlendova, 5 pts ; Puissant, 4 pts ; Jeandon, 4 pts ; Vignola, 15 pts ; Chabadova, 11 pts.
Entraîneur : Ludovic Lethenet.
Culoz : 19 sur 24 aux lancers, 4 paniers à trois points, 19 fautes d’équipe.
Fayard-Rollet, 1 pt ; Coutaz, 10 pts ; Chinal, 6 pts ; Remondat ; Colomb 2 pts ; Comte, 2 pts ; Tadeuszcak, 17 pts ; Negre ; Tomczak, 19 pts ; Chaboud, 14 pts.
Entraîneur : Jean-Pierre Dequattre.
Contractées, les Auboises ont couru après leurs rivales pendant 40 minutes, sans jamais donner l’impression d’être dedans. Culoz a presque déroulé.
Sainte-Savine voulait se servir de cette affiche contre Culoz pour rentrer du bon pied dans le cycle play-offs. C’est raté. Pour la
deuxième fois de la saison, les joueuses de l’Ain se sont fait un malin plaisir de gagner à ses dépens. À la différence près que lors de la première confrontation, les Champenoises avaient été au niveau avant de s’écrouler physiquement. Samedi soir, on serait tenté de dire que c’est sur le plan mental qu’elles ont failli, dès le coup d’envoi.
Comment expliquer sinon l’incroyable déluge de pertes de balle au moment d’attaquer le cercle adverse ? Comme le confessait amèrement Ludovic Lethenet, ses protégées ont été contrées en périphérie et peu en réussite dans la raquette.
Résultat, les Culoziennes s’appliquaient à fournir un basket très propre et cohérent, au point de prendre rapidement le large (16-25, 15 e). Et le tout avec le sang-froid le plus total.
Les Saviniennes, qui perdent du même coup la tête du championnat, ont pourtant fait sonner le tocsin à l’approche du money-time (60-63, 39 e).
Mais trois tirs primés de Tadeuszcak et Chinal calmaient les encouragements d’un Volbart surchauffé. Culoz empochait un succès mérité.


Posté le 01/04/2012


BASKET / N2 fém / Culoz fait déchanter le SSB

Publié le dimanche 01 avril 2012 à 11H00 par 

Contractées, les filles de Ludovic Lethenet ont couru après leurs rivales pendant 40 minutes, sans jamais donner l'impression d'être dedans
Le SSB de Maud Lesoudard a souffert face à Culoz, au point de concéder un échec logique   Photo d'archives
Le SSB de Maud Lesoudard a souffert face à Culoz, au point de concéder un échec logique Photo d'archives

Au gymnase Volbart, Culoz bat Sainte-Savine Basket 71 à 60 (17-12, 15-11, 19-17, 20-20).
Arbitres : MM. Blanc et Qadraku.
SSB : 10/15 aux LF, 3 paniers à 3 pts, 21 fautes d'équipe.
Leblanc, Coridon (4), Coste, Lesoudard (cap., 17), Pavlendova (5), Puissant (4), Mangeonjan, Jeandon (4), Vignola (15), Chabadova (11). Entraîneur : Ludovic Lethenet.
Culoz : 19/24 aux LF, 4 paniers à trois points, 19 fautes d'équipe.
Fayard-Rollet (1), Coutaz (cap., 10), Chinal (6), Remondat, Colomb (2), Comte (2), Tadeuszcak (17), Negret, Tomczak (19), Chaboud (14). Entraîneur : Jean-Pierre Dequattre.

Sainte-Savine voulait se servir de cette affiche contre Culoz pour rentrer du bon pied dans le cycle « play-off ». C'est raté. Pour la deuxième fois de la saison, les joueuses de l'Ain se sont fait un malin plaisir de gagner à ses dépens. À la différence près que lors de la première confrontation, les coéquipières de Maud Lesoudard avaient été au niveau avant de s'écrouler physiquement. Hier soir, on serait tenté de dire que c'est sur le plan mental qu'elles ont failli, dès le coup d'envoi.
Comment expliquer sinon l'incroyable déluge de pertes de balle au moment d'attaquer le cercle adverse ? Comme le confessait amèrement Ludovic Lethenet, ses protégées ont été contrées en périphérie et peu en réussite dans la raquette. Résultat, les Culoziennes s'appliquaient à fournir un basket très propre et cohérent, au point de prendre rapidement le large (16-25, 15e). Et le tout dans le sang-froid le plus total.
Les Saviniennes, qui perdent du même coup la tête du championnat, ont pourtant fait sonner le tocsin à l'approche du money-time (60-63, 39e). Mais trois tirs primés de Tadeuszcak et Chinal calmaient les encouragements d'un Volbart surchauffé et qui avait répondu présent. Au contraire de ses favorites.
Déclarations :
Ludovic Lethenet (coach de Sainte-Savine) : « C'est évidemment une grosse déception. On est passé au travers. Culoz est une belle équipe, qui mérite sa victoire. J'ai senti d'entrée que les filles étaient tendues. Nos joueuses majeuses n'ont pas été au rendez-vous, en étant rapidement sanctionnées. Il va falloir se remobiliser dès la semaine prochaine car à l'extérieur, on ne pourra pas se permettre de jouer de cette manière ».

Jean-Pierre Dequatre (coach de Culoz) : « On a réalisé une superbe performance mais je tiens aussi à souligner qu'on a assisté à un bon match de basket, dans une ambiance très saine. Je pense qu'on a bâti notre succès sur la défense. Limiter Sainte-Savine, que je considère comme la plus belle attaque de la poule, à 55 points à l'aller et à 60 ce soir, c'est quand même quelque chose ».

                                                                                                                                                                                                             Clément BATTELIER





BASKET / N2 fém / Pour la suprématie, et un peu plus encore

Publié le samedi 31 mars 2012 à 11H00 par 
« On offrira une autre intensité, une autre agressivité », promet Ludovic Lethenet  en référence au cuisant échec du match aller perdu 75-55
« On offrira une autre intensité, une autre agressivité », promet Ludovic Lethenet en référence au cuisant échec du match aller perdu 75-55

Sur fond de compte à régler, Sainte-Savine accueille ce soir son dauphin Culoz avec la 1re place du groupe et l'avantage dans les play-offs en jeu
C'était il y a maintenant quatre mois. Quasiment une éternité que le SSB a perdu pour la dernière fois en championnat, à Culoz (75-55), chute qui avait surpris en premier lieu par son ampleur. Depuis, les deux équipes ont épousé les mêmes trajectoires ascensionnelles, la série la plus longue revenant à l'étonnant promu (12 victoires de suite contre 10 pour Sainte-Savine). De perte d'invincibilité, il en sera forcément question ce samedi à Volbart, tout comme le leadership de la poule D et la nécessité pour les joueuses de Ludovic Lethenet d'aborder les play-offs en position de force, face à ce même Culoz, et St-Chamond, qui l'accompagneront dans la ligne droite finale.
Afin d'éviter la menace d'une « surpression », l'entraîneur savinien a préféré axer son discours sur une fibre psychologique simple mais souvent efficace : la soif de revanche. « On était vraiment ressorti frustré de notre défaite à l'aller. Beaucoup d'éléments s'étaient greffés dessus, tels les 20 points d'écart à la fin ou la sensation qu'on n'a pas pu s'exprimer comme on le désirait. On veut leur rendre la monnaie de la pièce ». Une manière comme une autre, aussi, de focaliser les énergies autour de la 19e victoire en phase régulière, synonyme de sans-faute à domicile.
Appel au public

Mais Lethenet ne compte pas sur cette unique ficelle. Les 450 km de déplacement qui avaient considérablement ralenti les jambes de ses protégées seront cette fois le lot de leur adversaire. « Je pense qu'on n'aura pas affaire à une répétition de la première confrontation. Eux, défensivement, resteront probablement sur ce qu'ils nous ont proposé et qui avait alors bien fonctionné. »
L'incertitude plane toujours en revanche sur la participation de Daniela Pavlendova. Un acteur aura aussi un rôle majeur à jouer. « Je tiens véritablement à adresser un appel au public, conclut le technicien, qui aura en plus la fierté de voir le club récompensé par la Fédération pour son travail auprès des jeunes. Ce match n'est pas seulement important pour le SSB, il l'est également pour le basket aubois. J'espère que les amateurs de basket et autres sportifs locaux viendront. On a besoin d'eux ».

SSB (1er avec 38 pts) - Culoz (2e avec 37 pts), ce soir à 20 h à Volbart

Clément BATTELIER




 

© 2010 CULOZ BASKET CLUB - 01350 CULOZ | Téléphone : 0618833308